Christien Boltanski

Pages: 5 (1088 mots) Publié le: 22 avril 2014

HISTOIRE DES ARTS

La Réserve(1990) de Christian Boltanski







1ère partie : La Biographie de l’auteur
Christian Boltanski (1944-)
"Etre artiste, c'est utiliser ses propres angoisses"

ChristianBoltanski est né en 1944 à Paris pendant l’occupation allemande d’un père juif et d’une mère catholique. Il n’a pas eu une bonne scolarité ou formation artistique. Seulement à 13-14 ans il réalise ses premières peintures dans un style figuratif. Les conditions de vie n’ont pas été un obstacle pour le jeune artiste, les matériaux pour les œuvres ont été : terre plastiline, sucre, photographies,boîtes de biscuits, vêtements…
Pour lui, l’année 1968 est marquée comme sa première exposition personnelle au théâtre du Ranelagh à Paris : il présente des marionnettes grandeur nature, confectionnées dans une facture volontairement grossière. À partir de ce moment, l’artiste joue avec les codes de l’autobiographie et reconstitue des objets ou des situations de son enfance, réelles ou fictives.Voir le film dont le titre indique la teneur de ses premiers travaux, La Vie impossible de Christian Boltanski et son premier livre Recherche et présentation de tout ce qui reste de mon enfance, 1944-1950. En 1972 il expose pour la première fois à la Documenta de Kassel (Allemagne), dans une section intitulée « Mythologies individuelles ». En 1974 Christian poursuit son travail autobiographiquesur un mode ludique avec la série des Saynètes comiques. Cet inventaire biographique dure jusqu’à 1976 en compilant photographies, souvenirs, objets trouvés.
C.B. commence la série des Compositions, avec des photographies de très grands formats comparables à ceux des tableaux en peinture en 1977. En 1984 on voit une exposition rétrospective au Musée national d'art moderne. Elle se compose dedeux parties, l'une autour du thème de l'autobiographie avec des pièces faites de documents et d'archives ; l'autre présente de grandes photographies plus proches d'un travail pictural classique. Le début de la série de Monuments.
A partir de 1988, Christian Boltanski met dans son œuvre un nouveau matériau : le vêtement. Il crée La Réserve en 1990, une pièce qui fait allusion aux entrepôtsdans lesquels les nazis remisaient les effets des personnes déportées. Le thème principale est la mort et l’inhumanité. 1990 : début de la série intitulée Les Suisses morts. Il s'agit d'œuvres qui utilisent des photographies tirées de la rubrique nécrologique d'un journal suisse. Les Regards par exemple est un œuvre composé des bribes de visages, des fragments d’individus. Ces « portraits » sontpourtant loin de tout réalisme, ce ne sont plus que des souvenirs animés par le souffle du vent de la mémoire. Nulle référence éloquente, ils sont méconnaissables et anonymes, inconnus pour mieux s’y reconnaître. Christian Boltanski sera l'artiste invité de l'exposition Monumenta au Grand Palais en 2009.
CONCLUSION

« La vérité est devenue quelques chose d’ambiguë. En tantqu’artiste, tu ne dois pas dire la vérité, tu dois la faire ressentir ».
Christian Boltanski a toujours été un artiste du sentiment. Que ce soit avec ses grands monuments à l’enfance disparue, ses boîtes de biscuits pleines de souvenirs d’individus anonymes ou ses étagères remplies de vêtements usés, cet artiste français né en 1944 et célébré dans le monde entier est un maître de l’espacethéâtral, un metteur en scène de l’émotion. Un plasticien qui pense en images et parle en contes. Jamais de message, jamais de « l’art pour l’art ». En photo ou en vidéo, en performance éphémère ou en installation monumentale son art ne traite que d’un seul et même sujet: la rébellion contre la disparition, l’oubli, la mort. « Tout art est surtout une tentative d’empêcher la mort, la fuite du temps »....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Boltanski
  • Boltanski
  • Boltanski
  • Boltanski
  • Boltanski
  • Boltanski
  • HDA Boltanski
  • Christian boltanski

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !