Ciel brouillé

Pages: 7 (1609 mots) Publié le: 2 janvier 2012
CIEL BROUILLE (de Baudelaire)
Formé de quatre quatrains en alexandrins, « Ciel brouillé » poursuit dans la section Spleen et
Idéal, le cycle consacré à Marie Daubrun et est directement adressé à elle avec l'utilisation de la
deuxième personne du singulier. L'amour y paraît comme équivoque et conduit à un échec, à la
rencontre avec le spleen. Dans la vie de Baudelaire, Marie Daubrun occupa uneplace difficile à
cerner, une place oscillant entre la tendresse, la ferveur, l'animalité pure et l'adoration mystique. Ses
yeux mystérieux firent d'elle la nouvelle muse de Baudelaire. Elle était en fait la douce femme aux
yeux verts et l'empoisonneuse aux yeux de chat. De ses yeux, le poète passa, par une véritable
correspondance, à une ambiance à la fois climatique et psychologique, puis àun paysage et
alternant enfin « la femme » et « le climat » qui forment ainsi les deux thèmes du poème. La
question à laquelle il conviendra, en analysant strophe par strophe, vers après vers, de répondre
concerne le titre : pourquoi ce « Ciel brouillé »?
Dans le premier vers de la première strophe, Baudelaire commence par se généraliser luimême
en utilisant le pronom indéfini « on » suivid'un verbe au mode conditionnel, exprimant ainsi
une hypothèse quant au regard, aux yeux de cette femme : l'idée du doute y apparaît déjà comme
très importante. Le fait que ce regard soit couvert de vapeur, donc de brume, signifie qu'une sorte de
barrière se forme et empêche de voir, de comprendre clairement. Cette barrière est mutuelle puisque
Baudelaire demande la couleur des yeux de la femme: bleus, gris ou verts. Cette idée de doute,
d'incertitude ou encore d'amour voilà est accentuée par la mise en évidence du mot « mystérieux »
(v. 2) grâce à l'effet expressif créé par la diérèse employée à ce mot. Le regard se révèle également
propice à la rêverie, car lesdites couleurs voilées suggèrent un mystère à percer, un au-delà
dissimulé derrière le brouillard, la vapeur. Au secondvers justement, il contraste ce ciel obscur avec
ces prunelles pensives au vague regard. Au vers suivant, Baudelaire a inséré une versatilité
inquiétante. En effet, il combine trois traits de caractère à cette femme, en l'occurrence « tendre »,
« rêveur », « cruel », la gradation est d'ailleurs ici très marquée. Et déjà, au dernier vers s'esquisse la
correspondance entre la femme et le ciel, oule climat. Dans cette première strophe, le poète maudit
accorda une sollicitude cocasse particulière aux trois couleurs du deuxième vers. Assurément, le ciel
renvoie au bleu, la pâleur renvoie au vert, verdâtre, tout comme la couleur des yeux de Marie
Daubrun, et puis le gris peut aussi se rapporter au ciel voilà, à la brume, plus singulièrement à la
vapeur du premier vers. Baud reste captivépar un charme d'ordre esthétique – le mot « ciel » est un
terme de peinture – et d'ordre affectif, puisqu'il s'agit du regard de l'être aimé. Son amour pour elle
bouge, il se pose des questions, il est dans le brouillard !
A la strophe suivante, le poète y démontre les conséquences du climat sur son psychisme ; ce
thème-là étant un sujet cher à Baudelaire comme dans un des poèmes ultérieurs,notamment « Le
Spleen ». Cette strophe-là fait référence à une expérience, vu que l'on y ressent du vécu. Ainsi, cette
strophe évoque le passé. Les deux prochains quatrains iront d'ailleurs crescendo, chronologiquement
parlant, à partir du moment où la strophe suivante est au présent et la dernière est au futur.
Il est dès lors logique d'en conclure qu'il y a déjà une évolution de typetemporel. Pour revenir à ce
second quatrain, Baudelaire s'adresse à sa muse Marie Daubrun, dont il a subi la séduction,
généralisant cet envoûtement aux « coeurs ensorcelés » (v. 6). Effectivement, ce vers est certainement
dû au fait que Marie Daubrun n'eut pas que Baudelaire pour amant, mais entre autre le poète
Théodore de Banville. En étendant ce malheur qui est le sien, Baudelaire conjugue...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Ciel brouille
  • Ciel brouillé
  • Ciel brouillé
  • Commentaire ciel brouillé
  • Ciel Brouillé, Baudelaire
  • Baudelaire ciel brouillé
  • 407 baudelaire ciel brouille
  • commentaire composé sur Ciel Brouillé de Charles Baudelaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !