Cinema

481 mots 2 pages
La précarité du cinéma Pour qu’un artiste existe, pour que l’art se manifeste, il faut que nous puissions le contempler pour la peinture ou le cinéma, le toucher pour la sculpture, l’entendre pour la music, le lire pour l’œuvre écrite . Or le rebond de rêve ; le film est enregistré sur une couche sensible infiniment fragile, elle-même fixée sur un support qui est inflammable et susceptible de se décomposer chimiquement .entrainant la destruction définitive des documents enregistrés. Face à ces circonstances qui accompagnaient la naissance de 7éme art, et avant l’invention de la bande sécurisée dite (safety 1950) ; des centaines de copies de films étaient perdues.
Pourquoi prendre la précarité du cinéma et de son destin autant qu’art au sérieux ? Il suffit de constater que si le film constituait l’objet unique lors de sa création son exposition s’exerce par l’intermédiaire de multiple ; comme la gravure, ou la lithographie, avec l’extreme fragilité du support .
De 1895 à 1929, le spectacle cinématographique fut muet de tout dialogue , le plus souvent accompagné musicalement. Cependant l’apparition du cinéma parlant renvoyait le film muet aux oubliettes.
Dès son apparition, le cinéma fut l’objet d’un argument populaire extraordinaire. Ce succès phénoménal fait l’objet d’un appel d’offre irrésistible où le qualitatif mènera une lutte farouche contre le quantitatif. Cette lutte qui continue aujourd’hui en vertu de deux principes : 1- Le principe des immédiatetés : le cinéma exige le renouvellement permanent des œuvres cinématographiques, vu l’épuisement rapide de la curiosité du public. 2- Le principe d’indentification : le spectateur entrainé par le flux d’images (24images/seconde) se retrouve submerger par l’émotion, par conséquent son champs de perception esthétique réduit au profit des impressions sensibles ; qui nous le savons tous diminue la distance nécessaire pour la faculté de jugement. Dans son essence même, le temps

en relation

  • Le cinéma
    1358 mots | 6 pages
  • Le cinéma
    1510 mots | 7 pages
  • Le cinéma
    2665 mots | 11 pages
  • Cinema
    565 mots | 3 pages
  • Le cinema
    784 mots | 4 pages
  • Le cinema
    541 mots | 3 pages
  • Cinéma
    490 mots | 2 pages
  • Cinéma
    585 mots | 3 pages
  • Le cinéma
    4440 mots | 18 pages
  • Cinema
    1121 mots | 5 pages