Citation hesitation

718 mots 3 pages
Citation de Hésitation de Stephenie MEYER
[Les causes perdues ont quelque chose d'irrésistible...]

"Deux futurs, deux âmes sœurs... C'était trop pour une seule personne. Et si injuste... La souffrance de la première personne me paraissait un peu trop élevée. Si je ne l'avais pas perdu déja une fois, si j'avais ignoré ce qu'était vivre sans la deuxième personne, aurais-je ainsi hésité ? Cette connaissance était trop profondément ancrée en moi. Je ne savais pas ce qu'était ne pas la ressentir..."

" Cette personne était mon âme sœur dans cet univers, aurait continué à l'être si quelque chose de plus fort n'aurait supplanté cela, de si fort que cette chose ne pouvait pas exister dans un monde rationnel... Aurait-elle aussi droit à cela ? À cette passion qui réduisait l'âme sœur à néant ? Il me fallait le croire... "

"- Le pire pour moi...
Le pire, c'est que j'ai vu ce qu'aurait été notre vie. Et que je meurs d'envie de l'obtenir, envie de partir et de ne revenir jamais... T'aimer... Or, c'est impossible et ça me tue, j'ai toujours pressentie que rien ne changerait"

"Cette personne...
J'aimerai aussi l'éloigner, inutile qu'elle souffre avec moi, tout en devinant que ce ne sera pas possible..."

"Il a fallut en effet plus de temps que je l'avais prévu pour que cette petite partie de moi-même épuise son chagrin. Cela finit par se produire, cependant, et je m'endormis, éreintée. L’inconscience ne soulagera guère ma douleur, se contentant de l'amoindrir, de l'engourdir, à l'instar d'un analgésique. Elle fut plus tolérable, ne s'en alla pas toutefois. J'en sentis la présence, même en dormant..."

"D'instinct, je devinai que la balafre de mon cœur me ferait toujours souffrir, qu'elle serait désormais une nouvelle part de moi, à l'égal des autres. Le temps apaiserai les choses comme on dit, je me fichai pourtant que le temps me soigne ou non, du moment que cette personne allait bien... Je voulais juste mourir en sautant de cette falaise...

"- Je sais

en relation

  • LQ Dissertation 1
    1026 mots | 5 pages
  • La poésie se définie-t-elle seulement par la forme (version complète)
    2685 mots | 11 pages
  • Analyse du Horla
    622 mots | 3 pages
  • Le doute nous libère t il de l'ignorance ?
    1297 mots | 6 pages
  • Francais commentaire
    748 mots | 3 pages
  • Les 3 point de suspension
    388 mots | 2 pages
  • la lettre volée
    713 mots | 3 pages
  • Et ce n'est estimer rien qu'estimer tout le monde
    733 mots | 3 pages
  • Bousquet defense d'un poète
    596 mots | 3 pages
  • Grammaire
    835 mots | 4 pages