Citation jaccottet

436 mots 2 pages
Citations Littérature

"Il ne s'agit plus de passer comme l'eau entre les herbes"
(Raisins et figues, Leçons)

"J'écoute des hommes vieux qui se sont accordés aux jours, j'apprends à leur pieds la patience"
(Je ne voudrais plus qu'éloigner, Leçons)

" Il ne pèse presque plus. La terre qui nous portait tremble."
(Sinon le premier coup, Leçons)

" Muet. Le lien des mots commence à se défaire aussi. Il sort des mots"
( Muet, Leçons)

"n'est-ce pas la réalité de notre vie qu'on nous apprend ?
Instruits au fouet."
( Misère, Leçons)

"Accoucheuses si calmes, si sévères, avez-vous entendu le cri d'une nouvelle vie ?"
(On le déchire, on l'arrache, Leçons)

"Déjà ce n'est plus lui. Souffle arraché : méconnaissable."
(Déjà ce n'est plus lui, Leçons)

"Elle est déjà comme son propre cierge, éteint."
(Je l'ai vue droite et parée de dentelles, Leçons)

"et j'aurais beau répéter "sang" du haut en bas de la page, elle n'en sera pas tachée ni moi blessé"
(Parler est facile, Parler)

"Assez! Oh assez. Détruit donc cette main qui ne sait plus tracer que fumées"
(Assez! Oh assez, Chants d'en bas)

"J'aurais voulu parler sans images, simplement pousser la porte..."
( J'aurais voulu parler sans images, Chants d'en bas)

" Déchire ces ombres enfin comme chiffons, vêtu de loques, faux mendiant, coureur de linceuls"
( Déchire ces ombres, Chants d'en bas)

"Arrête-toi, enfant: tes yeux ne sont pas faits pour voir cela, ferme-les encore un moment, dors en aveugle,"
( Arrête-toi, enfant, Chants d'en bas)

" Lapidez-moi encore de ces pierres du temps qui ont détruit les dieux et les fées"
( Lapidez-moi, À la lumière d'hivers)

"Un homme qui vieillit est un homme plein d'images raides comme du fer en travers de sa vie"
( Un homme qui vieillit, À la lumière d'hivers )

"Je traverse la distance transparente, et c'est le temps même qui marche ainsi dans ce jardin"
( Aide-moi maintenant, À la lumière d'hivers )

"Je pense que je n'aurais

en relation

  • "Je ne parle pas de moi, je parle seulement de ce que je devine et qui est commun à tous" cette affirmation vous semble-t-elle justifiée dans la lecture des recueils au programme?
    1938 mots | 8 pages
  • A la lumière d'hiver p.jaccottet
    2431 mots | 10 pages
  • L'obscurité en poésie
    458 mots | 2 pages
  • La poétique de philippe jaccottet
    4057 mots | 17 pages
  • La poésie
    1700 mots | 7 pages
  • Marine
    1190 mots | 5 pages
  • Analyse a la lumiere de l'hiver jaccottet
    3294 mots | 14 pages
  • Préparer les travaux d’écriture ( poèsie)
    638 mots | 3 pages
  • La structure du recueil, philippe jaccottet
    1399 mots | 6 pages
  • Devoirs
    10354 mots | 42 pages