Classes sociales

1905 mots 8 pages
eut-on dire qu’il existe une sous-culture jeune ?

Document 1
[...] L'histoire des jeunes commence en France par la découverte de l'enfance et de l'adolescence dans la société bourgeoise du XVIIIe siècle. Vers la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, la jeunesse populaire devient un objet d'éducation à travers les tentatives d'encadrement effectuées par l'école et les mouvements de jeunesse. [Il existe aussi] un phénomène d'explosion du fait juvénile après la Deuxième guerre mondiale, avec entre autres la montée des effectifs scolaires et l'expression d'une culture et d'une sociabilité adolescentes originales, qui mènent dans le courant des années 1960, à l'affirmation parfois violente des jeunes, d'une identité sociale autonome. Depuis mai 1968 en France, la jeunesse est désormais reconnue dans le cadre familial et dans le cadre scolaire et universitaire.
D’après « Les jeunes », Collection Repères, 2002.

Document 2 : “Devenir adulte est plus compliqué pour les jeunes d’aujourd’hui” Entretien avec Olivier Galland réalisé par Anne Rapin de Label France
LF : Quand devient-on vraiment adulte, aujourd’hui, dans la société française ? En quoi les conditions d’accession à ce statut ont-elles changé ces dernières années ?
OG : L’étape majeure est devenue celle d’avoir un enfant. Les autres phases, qui marquaient auparavant le passage à l’âge adulte, sont devenues plus floues et progressives, qu’il s’agisse de l’accès au travail, avec la multiplication des formes d’activités et les aléas de l’entrée dans la vie active, ou du départ de chez ses parents.(..) Tous ces seuils, très nets autrefois et qui n’autorisaient pas de retour en arrière, sont aujourd’hui plus incertains. Tandis qu’avoir un enfant reste un tournant décisif, puisque l’individu est alors confronté à des responsabilités irréversibles qui changent profondément son statut. (…) Ainsi, entre la fin de l’adolescence, la fin des études et le premier enfant, s’intercale une nouvelle période de

en relation

  • Les classes sociales
    3145 mots | 13 pages
  • Les classes sociales
    627 mots | 3 pages
  • classes sociales
    1707 mots | 7 pages
  • Classes sociales
    2397 mots | 10 pages
  • Classes sociales
    2108 mots | 9 pages
  • Les classes sociales
    948 mots | 4 pages
  • Classes sociales
    2100 mots | 9 pages
  • Classes sociales
    268 mots | 2 pages
  • Classe sociale
    264 mots | 2 pages
  • Classes sociales
    6320 mots | 26 pages