Cloud computing

7863 mots 32 pages
CLOUD ECONOMICS

Avec le passage de l’architecture client/serveur au cloud computing, l’informatique connaît une profonde révolution dont l’importance et l’impact ne sont pas sans rappeler la transition entre les univers mainframe (sites centraux) et client/serveur. Les spéculations vont bon train et chacun se demande comment cette nouvelle ère évoluera au fil des ans, les responsables informatiques devant impérativement avoir une vision claire de l’évolution de l’informatique. Le meilleur moyen pour envisager l’avenir est de comprendre les critères économiques qui dictent la tendance sur le long terme. Dans ce document, nous aborderons l’économie du cloud en utilisant une modélisation précise. Ce cadre nous permettra ensuite d’anticiper le paysage informatique à long terme et de mieux le comprendre.

Si vous avez des commentaires et des questions à propos de ce document, envoyez-les à infoAzure@microsoft.com

Pag e |2

1. INTRODUCTION
Lors de leur apparition, à la fin du XIXe siècle, les automobiles étaient considérées comme des « voitures sans cheval ». Naturellement, les premiers clients potentiels se montraient sceptiques car il leur paraissait inconcevable de remettre en cause le modèle connu depuis des siècles : le cheval et son attelage. Les toutes premières automobiles perpétuaient les formes des voitures hippomobiles sans le cheval. Les ingénieurs de l’époque n’avaient pas vu les nouvelles possibilités offertes (vitesse plus élevée et sécurité accrue). Ils continuaient même à prévoir l’emplacement du fouet dans les premiers modèles avant de se rendre compte que cet accessoire était devenu totalement inutile. Au départ, personne n’a vraiment compris ce nouveau concept. Les Figure 1 : Syndrome de la voiture banques prétendaient que « le cheval était une valeur sûre et que sans cheval. l’automobile n’était qu’une passade qui présentait simplement l’attrait de la nouveauté ». Même les pionniers de l’automobile ne mesuraient pas l’impact potentiel de

en relation

  • Napoléon le petit
    474 mots | 2 pages
  • Dissertation littérature québécoise
    1417 mots | 6 pages
  • Historie
    1140 mots | 5 pages
  • Être ouvrirer en france
    2985 mots | 12 pages
  • Hihi
    3245 mots | 13 pages
  • livret snoezelen
    5535 mots | 23 pages
  • Tabac
    1837 mots | 8 pages
  • les playmobils
    394 mots | 2 pages
  • Capes
    29481 mots | 118 pages
  • Faut il admirer les techniques ?
    1574 mots | 7 pages
  • la bougie de ponge
    4050 mots | 17 pages
  • Incendies
    1053 mots | 5 pages
  • Aktas contre france
    4627 mots | 19 pages
  • Anglais - Management - BTS MUC
    314 mots | 2 pages
  • Zebi la mouche
    2465 mots | 10 pages