Cogito

913 mots 4 pages
Le Cogito

La formule « je suis, j'existe » finissant l'extrait des Méditations Métaphysique constitue la thématique de notre texte. Descartes y évoque sa façon de voir les choses tout en se posant des questionnements. Le fait de penser fait-il que l'on soit quelqu'un? Et surtout, d'où viennent ces pensées? Descartes tente de répondre à ces questions en établissant la thèse selon laquelle il se demande: qui sommes nous et que sommes nous? Pour cela, il met en place une argumentation logique tout au long de son texte.
Tout d'abord sa première hypothèse serait que se sont les sens qui nous trompes. Ensuite, il se dit que se pourrait-être Dieu lui même qui le trompe, cependant il en vient a réfuter cette hypothèse et reprend l'idée d'une pensée indépendante du corps. Enfin,il met en place l'hypothèse du malin génie, afin de vérifier des vérités mathématiques, le doute atteignant son point culminant il surgit une de lui une idée dont il ne peut douter « Je suis,j 'existe est nécessairement vraie, toutes les fois que je la prononce ou que je la conçois en mon esprit »
L'enjeu de cette problématique est donc l'acquisition confer à l'homme le statue de sujet. Il y a une mise en évidence du pouvoir absolue de l'homme à l'image du pouvoir absolue de l'homme à l'image du pouvoir divin. L'homme acquiert donc une valeur absolu, ce qui le distinguera des choses qui n'ont qu'une valeur relative.

Dans la première partie de sont texte, Descartes se demande si ce ne sont pas les sens qui le trompent. Il va donc se mettre a douter, et mettre en doute son jugement, procédant à un recensement de tout savoir existant. Il va donc faire table rase de tout ce qu'il peut savoir, et donc rejeter l'empirisme ce qui signifie qu'il va nier le fait que toutes les connaissance humaines sont dépendantes de l'expérience.
Pour cela, il va s'appuyer sur les sceptiques antiques, c'est à dire ceux qui émettent la thèse que l'esprit humain ne saurait atteindre une quelconque vérité et qu'il

en relation

  • Le cogito
    1414 mots | 6 pages
  • Cogito
    3386 mots | 14 pages
  • Cogitoo
    938 mots | 4 pages
  • Cogito
    378 mots | 2 pages
  • Cogito
    595 mots | 3 pages
  • Cogito descartes
    1235 mots | 5 pages
  • bachelar le cogito
    1970 mots | 8 pages
  • Descartes cogito
    2391 mots | 10 pages
  • L'évidence du cogito
    753 mots | 4 pages
  • Cogito
    830 mots | 4 pages