Colle de philosophie "la raison du plus fort est toujours la meilleure"

2311 mots 10 pages
« La raison du plus fort est toujours la meilleure »
Introduction
« La raison du plus fort est toujours la meilleure »
La Fontaine choisit de mettre en relief cette affirmation proverbiale en la plaçant au début de son apologue Le Loup et l’Agneau. Cette fable, « objet parfait » selon André Gide, met en scène un dialogue entre le « fort », le loup, et le « faible », l’agneau. L’issue de leur rencontre ne fait pas de doute : l’agneau est dévoré par le loup après avoir inutilement avancé des arguments logiques.
La raison renvoie au mode de penser de l'homme et définit ainsi la faculté de raisonner, de combiner des concepts et des jugements. L'idée de raison appelle aussi celle de cause, d'explication, mais aussi d'argument destiné à légitimer un jugement ou un acte, pour se donner raison, c'est-à-dire se donner l'avantage moral sur son adversaire. Seul un être doué de raison, peut avancer des raisons pour se justifier.
Quant au terme « fort », il insiste sur la notion de puissance, de force, d’assurance et de manifestation d’autorité, d’ascendant sur autrui, de rigueur et de violence.
La meilleure raison (soulignée par le superlatif dans la proposition) est donc celle qui va l'emporter sur les autres, mais non pas forcément par son caractère moral et qui n’admet pas d’exceptions.
Dire que la raison du plus fort est toujours la meilleure (sans exception), c'est dire que le plus fort a raison de (c'est-à-dire domine) son adversaire quelles que soient ses raisons. Mais cela lui donne-t-il raison pour autant ? La meilleure raison l’est-elle par rapport au simplement utile dans l'instant ou au vraiment utile, à ce qui importe ?

1. Il nous faut par conséquent commencer par redéfinir les critères de « la raison », afin de saisir toutes ses implications.

2. A la lumière de ces définitions, nous pourrons affirmer que ces raisons, pour toutes bonnes qu’elles sont, ont besoin de la force pour s’imposer et pour assurer leur efficacité.

3. Enfin, nous

en relation

  • Peut ton avoir raison seul contre tous
    2085 mots | 9 pages
  • Comment socrate cherche-t-il à fonder une forme de vérité qui dépasse le relativisme des sophistes?
    2494 mots | 10 pages
  • La femme et les conditions de sa respectabilité chez lénine
    4730 mots | 19 pages
  • L'équipe idéale
    4254 mots | 18 pages
  • Argent et démesure
    2773 mots | 12 pages
  • Commentaire huit clos
    6195 mots | 25 pages
  • su00E9q argumentation 2015
    15574 mots | 63 pages
  • l'amour de la sagesse philosophie
    6295 mots | 26 pages
  • Rapport
    2709 mots | 11 pages
  • Crise subprimes
    2652 mots | 11 pages