colloque Edmont Michelet 2007 "Emigrants et immigrants en France et en Europe

2878 mots 12 pages
Depuis plus de 30 ans le Centre d’études Edmond Michelet organise à Brive, tous les ans en partenariat avec la CCI du pays de Brive, un colloque traitant de divers faits de société. Le XXXIIe colloque qui s’est déroulé les 23 et 24 novembre 2007 avait pour thème « Emigrants et immigrants en France et en Europe ».

Après avoir été accueillis par Jean-Louis Nesti, président de la CCI du pays de Brive, et par le Sénateur maire de Brive la Gaillarde, Bernard Murat, les participants du colloque ont entendu Jean Louis Nembrini, directeur Général de l’Enseignement scolaire de l’Education Nationale et Président du Conseil scientifique du Centre d’Etudes Edmond Michelet présenter le colloque.

Dominique Borne, en introduction, remarque que l’immigration, évoqué en géographie, a longtemps été oubliée des programmes d’Histoire (voir rapport Falaize). Son introduction est centrée autour de la question de l’image des immigrés, de leur intégration, qui est fonction de l’image de la Nation, entre vision idéale et réalités.
La vision idéale :
Clermont Tonnerre déclare en 1789 « Il faut tout refuser aux Juifs comme Nation (Ordre, Corps) et tout leur accepter comme individus ». Pour D. Borne, l’idée d’intégration s’illustre avec la Fête de la Fédération où l’égalité citoyenne commence par l’égalité régionale. La première intégration française est d’abord régionale et est liée à l’histoire des mouvements de population (exemple des maçons creusois).
Cette conception abstraite de l’intégration est reprise et généralisée au XIXème siècle et au début du XXe siècle avec l’idée d’une France généreuse où on accepte l’étranger s’il accepte l’histoire française (les cathédrales, nos ancêtres les Gaulois).
Exemple : extrait du manuel de 3e par Demangeon, éditions Hachette, 1938 « La France est un mélange de races diverses. Il n’y a pas de type physique des Français. La France a réalisé une synthèse de races. »
Cette idée, reprise par Braudel qui parle de diversité et d’unité, est toujours

en relation