Colonisation _ Analyse de documents Jules Ferry et Georges Clémenceau

677 mots 3 pages
En 1885, la France est en pleine expansion coloniale et toutes les grandes puissances internationales tentent d’élargir leurs territoires colonisés sur tous les continents. L’expansion coloniale, dans laquelle reste attaché le nom de Jules Ferry, étant alors ministre des Affaires étrangères, donna lieu à de nombreux débats au Parlement. Un des plus célèbres eut lieu en 1885, confrontant Jules Ferry lui-même a Georges Clemenceau, député radical, républicain depuis 1876. Ce dernier alla jusqu’à accuser J.Ferry de haute trahison à lui suite de l’échec militaire de Lang Son au Tonkin. De par les discours de ces hommes politiques, nous pouvons nous demander quelles sont les arguments de Jules ferry ainsi que Georges Clemenceau pour défendre leur position lors du débat parlementaire de 1885. Pour répondre à cette problématique, nous nous intéresserons tout d’abord aux arguments économiques puis humains apportés par ces deux politiciens.

En premier lieu, Georges Clemenceau s’oppose aux arguments de Jules Ferry qui est un partisan de la colonisation. L’homme politique reprend les éléments de position du ministre des Affaires étrangères, en les démontant selon son point de vue. Pour Jules Ferry, les colonies sont une bonne chose pour le marché Français, celui-ci étant en crise à cette époque. Elles permettraient d’offrir une alternative sérieuse à la crise que l’Europe traverse et donneraient aux pays riches « un placement de capitaux des plus avantageux ». Selon lui, il serait absurde de passer à côté de la colonisation. Cependant, Georges Clemenceau est en désaccord avec cette méthode, jugeant la colonisation responsable de nombreuses pertes pour la France. Les Guerres coloniales couvrent « des actions fructueuses pour la haute finance, ruineuses pour le public, détournent le peuple d’affaires intérieures ». Du point de vu, du député radical républicain, la colonisation a un coût humain mais également financier beaucoup trop élevé et n’ouvre des débouchés que pour

en relation

  • La colonisation selon jules ferry
    524 mots | 3 pages
  • La france entre l’empire et l’europe, 1950-1962
    2756 mots | 12 pages
  • Playground
    612 mots | 3 pages
  • La montée du FN en France et en Europe
    615 mots | 3 pages
  • La mise à l’épreuve des institutions de la Vème Republique
    1370 mots | 6 pages
  • Fiche sur le colonialisme
    1332 mots | 6 pages
  • Composition histoire colonisation
    1228 mots | 5 pages
  • Lettres persannes
    644 mots | 3 pages
  • Lumière
    5206 mots | 21 pages
  • Le motif de colonisation - jules ferry
    4245 mots | 17 pages
  • L' empire colonial français
    937 mots | 4 pages
  • La colonisation de la nouvelle-france
    4224 mots | 17 pages
  • Les colonies francaises, une bonne chose?
    713 mots | 3 pages
  • Pour ou contre la colonisation?le débat sur la colonisation en france métropolitaine et dans lescolonies (1850-1939)
    395 mots | 2 pages
  • Les lumières
    1353 mots | 6 pages