Colonisation et décolonisation

Pages: 5 (1035 mots) Publié le: 25 mars 2012
L'Autobiographie de ma mère par Jamaica Kincaid. Farrar, Straus et Giroux: 228 pages, 20 $.
Dans son troisième roman, "L'Autobiographie de ma mère," Jamaica Kincaid présente Xuela Claudette Richardson: l'esprit indépendant, antisociale, stérile par choix. Xuela raconte sa vie comme un habitant de race mixte de la Dominique, au cours des dernières années de la domination britannique.
Ce roman necontient pas le mot «colonialisme», mais le colonialisme est présent partout, formant un modèle pour les interactions à tous les niveaux. Le colonialisme est comme un ventilateur se pliant, comme une poupée de bois qui s'ouvre pour révéler l'intérieur des poupées de poupées, comme des boîtes à l'intérieur des boîtes, comme un télescope de pliage, comme deux miroirs face à face qui reflètentinfinis visages. Domination dans les plis de ses ailes une réplique de lui-même et que la domination enveloppe un autre. Imaginez que vous regardez dans l'infini de prise en miroir, et de voir, cinquante ou fait face à tellement vers le bas, un autre visage, regardant en arrière, un visage contraire qui interrompt les autres, qui décompose la répétition enveloppant et déclare simplement: «Je n'ai pasété tenté d'être engloutis ensemble dans l'. "
Mère Xuela meurt pendant l'accouchement, et son père (un petit fonctionnaire qui porte «l'uniforme d'un geôlier») l'envoie à être élevé par sa lingère, elle est ensuite passée à son père et sa nouvelle épouse, avant d'être adopté sur comme un adolescent à un autre couple qui veut qu'elle soit un amant de substitution pour le mari. Xuela, la femme quine veut pas être avalé, s'interroge sur les boîtes dans des boîtes de la hiérarchie de la Dominique: la langue, les relations familiales, le sexe et la politique de l'érotisme. Les mots anglais qui sont son premier comprennent la langue de l'oppresseur, et le patois français qu'elle parle régulièrement est «la langue de la captivité, l'illégitime."
Après avoir été l'objet de dumping au large commeun paquet de blanchisserie, baby Xuela cherche continuellement sur son épaule de sa mère; plus tard, elle a des rêves récurrents de pieds de sa mère, pas à pas dans un long longue échelle du ciel, vient la chercher. Mais elle reste seule, et awesomely indépendante dans un monde où personne ne peut être aimé, de confiance, dépendait: "Personne n'a observé et m'a vu, j'ai observé et moi-même vu.... Je suis venu à m'aimer moi-même au mépris, sur le désespoir, parce qu'il n'y avait rien d'autre. " En conséquence, Xuela garde son indépendance, refusant d'avoir des bébés de son amant, en refusant le rôle qu'elle voit sa femme po Une femme est seulement porté par la demande d'un homme, besoins, désirs.
Xuela va à une femme pour un avortement et passe plusieurs jours une fausse couche dans unegrande douleur. Plutôt que de colorer cet acte de douleur ou de regret, Kincaid le dépeint comme un moment de pouvoir, une décision qui se termine le cadre Xuela dans la réflexion pérenne du colonialisme. Corps Xuela, les œufs, les enfants potentiels, sont les siennes, et elle les reprend possession. Pendant ce temps, elle a un rêve de puissance, la régénération et le destin, un rêve rare pourquelqu'un dans une ville qui est "une station de moyen pour les gens pour qui les choses avaient mal tourné." Elle rêve de traverser la Dominique, d'être suivi par un agouti dont elle finit par quitter derrière en disant son nom et tourne autour de trois fois. Dans son rêve, la magie et la religion et la nature coexistent, ce qui élimine la hiérarchie: «Et c'est ainsi que j'ai réclamé mon droitd'aînesse ... Je rêvais de toutes les choses qui étaient les miens."
Après l'avortement et le rêve, Xuela comprend son pouvoir pour mettre fin à la répétition douloureuse de son enfance sans amour et elle jure de rester délibérément sans enfant. En admettant pas de compréhension de l'amour elle-même, prend Xuela amoureux quand elle a besoin d'eux, par la suite épouser l'homme qu'elle travaille pour...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Colonisation / decolonisation
  • Colonisation/décolonisation
  • La colonisation/décolonisation
  • Colonisation decolonisation
  • colonisation et décolonisation
  • Colonisation Décolonisation
  • Colonisation et decolonisation
  • Colonisation/decolonisation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !