Colonisation europèenne et système colonial du milieu du xixsiecle au milieu du xx siecle

Pages: 46 (11379 mots) Publié le: 5 janvier 2011
LA GOUVERNANCE AU QUÉBEC : RÔLE DE L’ÉTAT ET PARTICIPATION CITOYENNE
Par : Louis Côté, Benoît Lévesque, Guy Morneau

Si elle n’est pas nouvelle, la question du modèle québécois se pose tout de même avec plus d’acuité au Québec depuis quelques années. C’est sans doute que le champ politique est à son égard beaucoup plus polarisé aujourd’hui qu’il ne l’était antérieurement. En effet, etcontrairement à ce qui a prévalu dans les premières décennies ayant suivi la Révolution tranquille, les forces qui contestent le modèle existant sont non seulement plus nombreuses, mais surtout organisées politiquement. Dans ce contexte, de nombreux chercheurs ont abordé la question du modèle québécois. Plusieurs l’ont fait dans une perspective circonscrite, s’en tenant au modèle de développementéconomique ; il en est ainsi des chercheurs du Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES). D’autres se sont attachés aux effets économiques et sociaux du modèle québécois, et ce, selon des traitements diversifiés, depuis des critiques fortes – pensons ici aux travaux de l’Institut économique de Montréal – jusqu’à des défenses argumentées – que l’on retrouve dans l’Annuaire du Québec, parexemple.

Le présent texte est assurément d’une nature différente et, espérons-le, complémentaire des recherches mentionnées. Son objet est plus large, mais sa visée moins ambitieuse. Un objet plus large car, embrassant l’ensemble de la gouverne, il s’intéresse à l’évolution du modèle québécois de gouvernance. Une visée moins ambitieuse puisque, s’appuyant sur une recherche en cours, il seconcentre sur le point de vue d’un groupe d’acteurs qui ont joué un rôle clef dans le cadre de l’évolution de ce modèle. Nous préciserons tout d’abord, dans une première partie, ce que nous entendons par modèle de gouvernance et présenterons succinctement une typologie pouvant permettre de comparer et de comprendre les différents modèles. Puis, après avoir introduit la recherche dont proviennent lesdonnées qui nous servent d’étais, nous examinerons le point de vue des acteurs concernant le modèle québécois de gouvernance et son évolution.

Modèle de gouvernance : dimensions et types Il va sans dire que le terme modèle n’est pas compris ici au sens de « référence » ou d’ « objet d’imitation », mais désigne plutôt une variété particulière définie par un ensemble de caractères. Le modèle québécoisparticipe à ce titre de la singularité que présente chaque modèle national de gouvernance. Concernant ce dernier concept, celui de gouvernance, la clarification est sans doute plus importante. C'est qu'il a été au fil des dernières années de plus en plus utilisé et ce, selon des acceptions variées et dans des contextes idéologiques parfois relativement marqués. Bien sûr, nous faisons ici exceptionde l'emploi plutôt métaphorique de la notion lorsqu'elle est appliquée aux entreprises (la gouvernance des entreprises) pour ne conserver que les utilisations qui concernent la direction d'une société prise dans son ensemble. En outre, nous évitons de verser dans un point de vue normatif ou prescriptif (la bonne gouvernance) pour nous en tenir à l'analyse des modes de gouvernance exercés parL'OBSERVATOIRE DE L’ADMINISTRATION PUBLIQUE-ENAP OCTOBRE 2005

1

LA GOUVERNANCE AU QUÉBEC : RÔLE DE L’ÉTAT ET PARTICIPATION CITOYENNE

l’État, c'est-à-dire de ses modes d'insertion et d'intervention dans sa société. Comparée à la notion plus classique de gouverne d'une société, celle de gouvernance est intéressante en ce qu'elle permet d'appréhender le fait que des responsabilités autrefoisdévolues à l'État sont actuellement progressivement partagées avec les acteurs sociaux et qu'émergent ainsi de nouvelles articulations entre l'État et la société civile (Lemieux, 2001 ; Peters, 2001 ; Rhodes 2000 ; Tarschys, 2002). Qu’entendre alors par modèle de gouvernance ? Quelles sont les dimensions essentielles d’un modèle donné ? Assurément, et ainsi que nous venons de l’avancer, les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !