Comcom4

2813 mots 12 pages
BULEON
Tom
TD du Lundi 10h15-12h15

TD n°4

Opinion d'Ozanam sur la Révolution de 1848 (6 mars 1848)

Pourtant membre de l'Eglise catholique, où la paix est vue comme un don de Dieu, le catholique Ozanam nous offre une vision très particulière de la Révolution de 1848.

Le document présenté est une lettre, écrite le 6 mars 1848, faisant partie d'une correspondance privée, qu'Ozanam envoie à son frère. Ozanam, âgé de trente-quatre ans, est un historien et écrivain catholique français. Il est très réceptif à la misère en France. Il est d'ailleurs un des fondateurs de Saint-Vincent-de-Paul (1833), une organisation de bienfaisance dirigée par des bénévoles. En effet, la France est victime d'une misère grandissante. Une crise d'origine agricole, en 1836, a provoqué une crise économique et sociale. Le mécontentement de la population s'accroit au fil du temps, il y a un besoin de réforme, mais le gouvernement Guizot refuse toute concession. Puis l'étincelle vient allumer la flamme de la révolution en février 1848. Sensible à la crise que traverse la France, Ozanam s'intéresse beaucoup à la Révolution qui se déroule sous ses yeux. Il est témoin des premiers pas de la IIème République, qui se veut démocratique. Quelle est la vision d'Ozanam sur la relève de la monarchie de Juillet par une République démocratique installée par le peuple ? La première partie de notre plan portera sur la monarchie de Juillet, tombée à cause de son vice, avant une seconde partie sur le peuple, pacifique et croyant, qui plaît à Ozanam, avant une dernière partie sur les débouchés contestables qu'a mené cette révolution justifiée.

***

Dans un premier temps, nous traiterons de la monarchie de Juillet, tombée de son vice.

La monarchie de Juillet est immorale. La révolution de 1830, source de la monarchie de Juillet, est immorale : "chose cependant me rassure [...] laquelle il succède..." (l.30-31). Ozanam critique la bourgeoisie de la monarchie de Juillet. Celle-ci, qui baignait dans

en relation