comentaire litéraire acte 1 scène 3 Phèdre

Pages: 5 (1065 mots) Publié le: 7 janvier 2015


Commentaire de texte :

Cet extrait de Phèdre, pièce écrite par Jean Racine en 1677, montre l’héroïne prise au piège d’une violente passion qui l’anime pour Hippolyte, fils du héros Thésée, son mari. Cette œuvre est la tragédie la plus reconnue de l’auteur.
Dans cet acte qui met en place l’intrigue et les conditions de naissance de cet amour Phèdre aprèsun long questionnement d’Oenone, sa nourrice et servante va lui révéler son secret.
Ainsi, dans cet acte 1, scène 3 où Phèdre apparaît pour la première fois, sa servante Oenone tente de lui faire dire les maux qu’elle porte. Phèdre est malade mais de quoi ? Quel est ce mal secret qui l’anéantit ?
Phèdre lui confie dans cette scène d’aveux, les affres amoureux, passionnés qui la hante. Elle luidit son tourment et les stratégies multiples qu’elle a portées pour se détacher de cette passion qui la ravage.
Stupéfaction devant cette révélation qui plonge Phèdre au cœur d’un amour quasi incestueux et qui la détruit. Elle révèle ce mal dans une tirade,  qui au théâtre est un monologue dit par un personnage. Dans celui-ci Phèdre y apparaît comme victime ayant luttée pour combattre unepassion coupable.
Aussi dans un premier temps je développerai les affres de cette passion violente et destructrice puis dans une seconde partie en quoi cette passion tragique est liée à la fatalité.
I/ une passion violente et destructrice :
a) Troubles physiques
Dès le premier vers, cet amour est associé au mal, à la maladie v1 « Mon mal vient de plus loin ». Sa passion fut soudaine et violente telun coup de foudre. Phèdre en disant sa passion pour Hippolyte en décrit d’abord les ressentis physiques : « Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue » (v 5) Une allitération en « i » et un oxymore (rougis, pâlis) renforce le côté physique. C’est par la vision que cet amour s’impose à elle (« vis » et « à sa vue »).
Elle énonce aussi d’autres tourments corporels « Mes yeux ne voyaient plus, je nepouvais parler ; Je sentis tout mon corps, et transir et brûler.» (v6-8). Où les yeux sont encore cités avec en plus une cécité et une aphasie « je ne pouvais parler ». Et l’emploi d’un oxymore (transir brûler). Phèdre se montre comme dépossédée de ses sens, de son corps.
Cette souffrance physique qui torture son corps métaphore, au vers « Ma blessure trop vive aussitôt a saigné ». La «blessure »du sentiment est incarnée dans le corps
« aussitôt »qui marque l’enchaînement consécutif de sa souffrance dans le corps
b) Troubles psychologiques
V14 la raison égarée
V17-19v hallucinations visuelles
+ V.17/18 : opposition « ma bouche / je » scission de la personnalité L’impuissance de Phèdre :-un amour assimilé à une maladie incurable v.15+ Aveu d’impuissance Aussi rôle du CHIASME auv. 15 impression d’enfermement de Phèdre (entre 2 adjectifs au préfixe négatif )
l’adjectif « éperdue », renforce l’idée d’un esprit en perdition
II/ une passion tragique, placée sous le signe de la fatalité
a) La haine de vénus une passion placée sous le signe d’une malédiction divine v9-10 connotation du verbe poursuivre, elle se sent comme une proie traquée par une déesse
« Ce n’est plusune ardeur dans mes veines cachée : C’est Vénus toute entière à sa proie attachée » où cette analogie veut montrer comment Phèdre est la captive ou plus exactement « la proie » de Vénus une « victime »
« Je reconnus Vénus et ses feux redoutables », « des vœux assidus », « Je lui bâtis un temple, et pris soin de l’orner » , « En vain sur les autels ma main brûlait l’encens », « Quand ma boucheimplorait le nom de la déesse », « Même au pied des autels que je faisais fumer » , « ce dieu » : Le poids de la divine déesse qui malgré tous les rituels ne desserre pas son étau
b) L’impuissance de Phèdre
Phèdre évoque 3 tentatives successives pour échapper à sa passion 1) Amadouer vénus v. 11/20 (multiplication des sacrifices)2) Evitement d’Hyppolyte( v. 213) Bannissement d’Hyppolyte v. 23-28...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Phedre acte 1 scène 3
  • Phedre acte 3 scene 1
  • Phèdre scène 3 acte 1
  • Phedre acte 3 scene 1
  • Phèdre acte 1 scène 3
  • Phèdre acte 1 scene 3
  • Phèdre acte 1 scène 3
  • Phedre acte 1 scene 3

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !