Comment concilier le principe de l’épuisement des voies de recours interne et l’exigence de répondre rapidement à des situations graves ?

515 mots 3 pages
Telle que posée, la question signale une contradiction potentielle : la justice est souvent lente et attendre l’épuisement des procédures au niveau national (et éventuellement régional) peut se traduire par de très longues attentes qui privent la victime d’une réelle possibilité de réparation. De plus, certaines situations demandent des réponses urgentes.
Que faire lorsque ce risque apparaît ?
La nécessité de prévoir des procédures exceptionnelles

Il a été rappelé que la règle de l’épuisement des voies de recours internes prévaut dans les règles de fonctionnement des Comités recevant des communications et que la justice internationale (et a fortiori lorsqu’elle n’est que « quasi-justice ») est subsidiaire par définition : elle ne doit intervenir qu’en dernier ressort.
Il faut cependant pouvoir prévoir des mécanismes pour les cas où la justice nationale ne fonctionne pas ou qu’elle est trop lente. « Il convient alors de prévoir des procédures exceptionnelles dans lesquelles les communications peuvent être examinées avant épuisement des voies de recours internes. Ces cas exceptionnels doivent être encadrés par des garanties procédurales bien établies. » (Philippe Texier). Mais il est nécessaire que le mécanisme mis en place quant à cette règle, reste souple. (Léopold Donfack Sokeng)
Plusieurs solutions sont possibles comme en attestent les procédures existant déjà devant certaines instances onusiennes, le CAT (art.20), le protocole facultatif à la Convention CEDAW (art.8 et 9, qui permet de passer outre l’épuisement des voies de recours nationales en cas d’urgence – Shanti Daïriam) ainsi que les pratiques de l’Organisation Internationale du Travail, proches de celles du CEDAW. (Patrick Carrière)
« Dans le cadre du novateur Protocole additionnel à la Convention CEDAW, le Comité peut, s’il reçoit des informations dignes de foi, mener des enquêtes dans les pays où des violations graves et systématiques se produisent. Cette possibilité devrait être incluse dans

en relation

  • Fiche sur le livre la cedh
    16843 mots | 68 pages
  • Cours de droits de l'homme
    64312 mots | 258 pages
  • Droit du contentieux international
    30410 mots | 122 pages
  • L'exception d'iconstitutionalité
    58263 mots | 234 pages
  • Droit Europ En Des Droits De L Homme Cours Entier
    57381 mots | 230 pages
  • droit
    62294 mots | 250 pages
  • droit
    34888 mots | 140 pages
  • Cour Introduction Au Droit
    45380 mots | 182 pages
  • Cours droit thérori
    38082 mots | 153 pages
  • Fallait pas faire le droit
    77127 mots | 309 pages