Comment les politiques conjoncturelleseuropéennes peuvent-elles soutenir la croissancedans la zone euro ?

1891 mots 8 pages
Comment les politiques conjoncturelleseuropéennes peuvent-elles soutenir la croissancedans la zone euro ?

Introduction :
A l'heure actuelle, les Etats de la zone euro cherchent à concilier la réduction de la dette publique qui afortement augmenté sous l'effet de la crise, avec le soutien de la demande globale et de la croissance du PIB,soit l'augmentation durable de la quantité de richesses produites par l'économie, seul moyen de redressementefficace et durable des finances publiques. L'efficacité des politiques monétaire et budgétaire et leur impactdans la réalisation des objectifs des pouvoirs publics (croissance, plein emploi, stabilité des prix, équilibredu commerce extérieur) font l'objet de vifs débats chez les économistes. Si, dans la zone euro, lescontraintes institutionnelles rendent délicate la mise en œuvre cohérente de la politique monétaire unique dela Banque centrale européenne (BCE) et des politiques budgétaires des dix-sept Etats membres de l'Unionéconomique et monétaire (UEM), ces instruments demeurent indispensables pour lutter contre les criseséconomiques et éviter la récession. De quelle manière les politiques monétaires et budgétaires de la zoneeuro peuvent-elles stimuler l'activité économique et rapprocher le PIB effectif de son niveau potentiel ?Après avoir analysé le rôle que pourrait jouer la politique conjoncturelle dans l'accélération de la croissancedu PIB, il s'agira de montrer que celles-ci peuvent se heurter à l'aggravation des déséquilibresmacroéconomiques et à d'importantes contraintes financières.I - La mobilisation des politiques conjoncturelles peut contribuer à soutenir lacroissance dans la zone euro

A ) La politique monétaire expansionniste peut soutenir le crédit et la croissance.

La politique monétaire définie et mise en œuvre par la Banque centrale européenne (BCE) peut créer lesconditions d'une demande dynamique car la monnaie exerce une influence sur la production réelle : laréduction du taux d'intérêt directeur

en relation