Comment peut on ëtre marocain?

1017 mots 5 pages
Un ensemble d'intelectuels et d'artistes dont Tahar benjelloun,Jalil bennnani,Fouad laàroui et d'autres ont choisi de répondre à une question très importante à notre temps : qu'est ce être marocain? comment peut on vivre notre marocanité comme d'autre vivent leur francité,hispanité ou américanité? Leurs méditations on les trouve dans un livre intitulé: comment peut on être marocain?
II-développement
l'historien abdeslam cheddadi s'explique premiérement dans ce livre, en disant que c'est ligitime de s'interroger sur sa marocanité c'est à dire comment peut on être marocain? qu'est ce que cela implique? quel contrat tacite de nature sociale, politique culturel,affectif lie entre eux les maroacains?
Quand on a été maroacain pour toute une vie,ou seulement une partie de sa vie: qu'est ce que cela implique?Quelles experiences? Quelles leçons peut on tirer?
Quel goût pour ainsi dire garde-t-on dans la bouche? ce sont ces réfléxions qui ont été à l'orogine de cet ouvrage collectif.
K.M AMMI ouvre le bal, et pour lui la marocanité se décline sous forme de mésaventure avec l'administration marocaine,il est d'origine vaguement algéienne, né à fes de parents qui ont passé leur vie au Maroc,AMMI peine à se faire connaitre comme marocain,il dit "mes livres sont ce que je suis, et ce que je veux être,ils sont ce que nul ne peut me retirer".
Etre marocain pour Tahar benjelloun,c'est developper le sens critique, c'est aussi une affaire de construction positive, en relient le passé au présent et à l'avenir.
Il évoque le passé des années de plomb, là oû le maroc a été façonné par hassan II, celui qui a vu la mort par ses yeux et celle de ses proches! il ne fera plus rien pour ce pays, tout absolument tout,devra être fait pour assurer sa sécurité et celle de sa famille, pas d'efforts pour l'éducation(à sa disparition le Maroc avait le taux le plus élevé d'analphabétisme dans le monde arabe : + 55 %).
Benjelloun raconte cette période pour rappeler que le citoyen marocain a été

en relation

  • La place de la culture au Maroc
    2995 mots | 12 pages
  • Le plaisir de lire au maroc, entre la renonciation et le malentendu
    4928 mots | 20 pages
  • La civilisation ma mère
    2205 mots | 9 pages
  • Secteur bancaire marocain
    1278 mots | 6 pages
  • Islam au maroc
    4610 mots | 19 pages
  • livre blan du leadership
    15719 mots | 63 pages
  • La crise de la zone euro et son impact sur l’économie marocaine
    2013 mots | 9 pages
  • Management interculturel
    5955 mots | 24 pages
  • Commentaire d'un devoir
    631 mots | 3 pages
  • Nada
    1033 mots | 5 pages