comment a évolué le monde ouvrier entre 1830 et 1975

Pages: 11 (2524 mots) Publié le: 21 novembre 2013
Q.1
Règle 3 unités dans le théâtre classique comprend l’unité de temps, l’unité de lieu et d’action.
Unité temps= 24h. La pièce comporte peu d’indications temporelles :
v.2 je veux terminer la chose dans demain : comme un jeu de mot le mariage et donc la pièce seront terminée d’ici 24h.
Acte V, scène 2 : v.1362 le jour s’en va paraître + v.1370 vous sortez bien matin.La fin de pièce se passe avant le lever du jour.
V, s6 : v.1634 dont hier je m’informais à vous
Horace fait référence à la conversation eu avec Arnolphe la veille à l’acte I scène 4.
L’intrigue de l’école des femmes s’inscrit dans une période de 24h du matin au matin suivant et respecte donc l’unité de temps. On note toutefois qu’une nuit entière sépare l’acte IV de l’acte V.
Unité de lieuou unité de décor = lieu qui permet les rencontres.
La didascalie initiale situe le décor dans une place de la ville que l’on suppose devant la maison d’Arnolphe  A I, sc 4 didascalie « Horace, lui montrant le logis d’Agnès »
Les scènes se passent sur cette place ou à l’intérieur de la maison.
A II s1 la didascalie en fin de scène indique pour Arnolphe « frappant à la porte »
A II, s4v.460 Arnolphe demande à ses serviteurs de « rentrer ».
Mais se pose la question du jardin où Agnès écoute les leçons d’Arnolphe. La critique a reproché à Molière de ne pas avoir entièrement respecté l’unité de lieu et Molière a lui-même reconnu quelques libertés mais dans les choix de mise en scène.
v. 454-455 «  Et je la fais venir en ce lieu tout exprès sous prétexte d’y faire un tour depromenade. » Ces vers sont destinés à justifier l’unité de lieu. Arnolphe fait descendre Agnès dans le jardin.
On retrouve une nouvelle concession à l’unité de lieu au v.1143 : la place m’est heureuse à vous y rencontrer ».
Le lieu ne change pas et la pièce respecte donc également l’unité de lieu.
Unité d’action correspond une unique intrigue principale et des actions secondaires obligatoirementdépendantes de celle-ci.
La présence d’Arnolphe dans toutes les scènes de la pièce, exceptée la scène 3 de l’acte II ainsi que la permanence de son projet de mariage avec Agnès tout au long de la pièce définissent clairement l’unité d’action. Les 2 premiers vers de la pièce parlent de l’annonce du mariage par Arnolphe à son ami Chrysalde, projet définitivement anéanti lorsqu’Arnolphe comprendqu’Agnès est la fille d’Enrique en disant « quoi ? » au vers 1 740 et finit par sortir de la scène à la fin de l’acte V.
Egalement, l’étude des schémas actantiels successifs et des récits d’Horace à Arnolphe montre que l’intrigue amoureuse entre Horace et Agnès, action secondaire, est rattachée à l’action principale et connaît son dénouement avec le dénouement de l’intrigue principale.
On peut doncaffirmer que l’Ecole des Femmes respecte la règle des 3 unités et s’inscrit dans le répertoire du théâtre classique du XVIIe siècle.



Q2.
L’école des femmes repose sur un quiproquo construit sur le double nom d’Arnolphe qui se fait appeler Mr de la Souche. Horace a appris par des gens que le tuteur d’Agnès dont il est amoureux s’appelle Mr de la Souche. Il connaît aussi Arnolphe un vieil amide son père mais sans savoir qu’il s’agit de la même personne. Le comique de la pièce repose sur le fait que Horace choisit Arnolphe comme son confident et lui raconte tous les bons tours qu’il va jouer à ce Mr de la Souche. Arnolphe se garde bien de lui dire qu’il est le tuteur pour en savoir toujours plus.

Aux vers 166 à 193, Molière pose le quiproquo. On peut interpréter le début du vers185 «et j’y vois de la raison » de deux manières. Saint-Arnolphe est le patron des maris trompés et Arnolphe a la phobie du cocuage. Il choisit à 42 ans de changer de nom comme pour conjurer le sort pour son prochain mariage avec Agnès. Mais la vraie raison est que l’intrigue va reposer sur ce double nom.
Arnolphe pense aussi, v.185 « j’y trouve des appas » l’utiliser comme une ruse mais...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le monde ouvrier entre 1830 et 1975
  • Etre ouvrier en france de 1830 à 1975
  • Etre ouvrier en france en 1830 1975
  • Etre ouvrier en france 1830-1975
  • Être ouvrier en france (1830-1975)
  • Etre ouvrier en France 1830/1975
  • Un monde ouvrier 1830-1880
  • Être ouvrier en france 1830 1975

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !