Commentaire andromaque

Pages: 5 (1061 mots) Publié le: 5 février 2013
L’extrait que nous allons étudier est tiré d’une œuvre de Jean Racine (œuvre notoires : Phèdre, Iphigénie ...), Andromaque, datant de 1667. Cet extrait se situe dans la scène 4 de l’acte I et commence au vers 363 pour s’arrêter au vers 384. Au moment où commence cet extrait, Pyrrhus vient de rendre compte à Andromaque de sa rencontre avec Oreste, ambassadeur Grec, qui souhaite obtenir de Pyrrhusqu’Astyanax soit livré au peuple Grec, pour éviter que celui-ci ne se venge plus tard sur eux de la mort de son père. Pyrrhus espère que son choix inflexible de ne pas livrer l’enfant d’Andromaque, de laquelle son cœur est profondément épris, lui fera revoir son attitude envers l’amour qu’il lui porte. Elle se refuse pourtant à lui, fidèle à son époux, Hector, à travers la mort. En quoi cettescène est-elle déterminante dans l’intrigue dramatique ? Tout d’abord nous étudierons la mise en place du chantage amoureux par Pyrrhus, puis nous observerons en détail la réaction d’Andromaque.

Le refus obstiné d’Andromaque devant l’amour qu’il lui porte, pousse Pyrrhus à instaurer un chantage affectif. En effet, le fils d’Achille, dans ce vers : « Le fils me répondra des mépris de la mère » (vers370), va jusqu’à menacer la progéniture de celle pour qui il brûle d’un amour véhément. Il semble offrir à Andromaque une alternative à l’acceptation de son amour, certain qu’elle préférerait l’accepter comme époux plutôt que de voir son fils suivre le destin tragique que lui destinent les Grecs.
Pyrrhus, de plus, annonce le chantage à Andromaque comme une nécessité, car « La Grèce le demande,et je ne prétends pas Mettre toujours ma gloire à sauver des ingrats » (Vers 371, 372). Pour placer son acte de folie comme étant vital il fait usage de verbe exprimant l’obligation, tels que dans les vers « Songez-y bien : il faut désormais que mon cœur, S’il n’aime avec transport, haïsse avec fureur. » (Vers 367, 368) où l’usage du verbe falloir enlève les doutes possibles sur ce sujet. Relevons qu’il insulte Andromaque d’ingrate car, selon lui, elle devrait éprouver à son égard un amour égal au sien en récompense de ce qu’il a fait pour elle et Astyanax. Il est à remarquer également qu’ici, les rôles sont inversés, en effet, Pyrrhus qui pourtant détient Andromaque prisonnière, devient la victime, de par les plaintes qu’il s’octroie, et place son interlocutrice comme coupable de ce quiarrivera à son fils : « Le fils paiera pour les refus de la mère » (vers 370).
En outre, le changement de registre perpétré par son geôlier ne devrait laisser aucun doute à Andromaque quant à l’ardeur démesurée qu’il lui voue. Ses termes sont emprunts de violence et de fureur - on relèvera notamment « violence » (vers 365), « fureur » (vers 368) et « haïr » (vers 364) et l’opposition du vers 368« S’il n’aime avec transport | haïsse avec fureur ». Pour obtenir l’amour de celle dont il est éperdu, Pyrrhus est prêt à tout, aussi bien à rentrer en guerre contre les Grecs qu’à leur livrer Astyanax, manière d’étancher sa soif de vengeance envers Andromaque et son refus. C’est pourquoi il ne pourrait pas avoir d’autre choix, si ce n’est l’aimer, que de la haïr, comme il lui explique dans lesvers 367 et 368 : « Songez-y bien : il faut désormais que mon cœur, S’il n’aime avec transport, haïsse avec fureur. ». Les sentiments de Pyrrhus pour Andromaque n’ont que deux extrêmes possibles, qui finalement sont intimement liés. Soit l’amour qu’il lui porte est au-delà de tout, soit la haine remplace l’amour, ce qui revient finalement au même puisque sa prisonnière refuse son amour.

La prosede Pyrrhus, pour autant, ne démonte pas le courage d’Andromaque qui lui donne la réplique avec détermination. Comme dans toute tragédie qui se respecte, Andromaque se doit toutefois de paraître pathétique. Elle parait accepter le destin sans s’y opposer, bien qu’elle exprime une profonde douleur. « Hélas ! Il mourra donc. Il n’a pour sa défense Que les pleurs de sa mère et que son innocence »...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • andromaque commentaire
  • Commentaire andromaque
  • Andromaque commentaire
  • Commentaire andromaque
  • Commentaire andromaque
  • Commentaire andromaque
  • Commentaire andromaque
  • Commentaire andromaque

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !