Commentaire : arrêt conseil d’état 28 décembre 2009 commune de bézier

Pages: 2 (352 mots) Publié le: 24 février 2011
En l’espèce, dans le cadre d’un accord intercommunal, les communes de Béziers et de Villeneuve-lès-Béziers réalisent une extension d'une zone industrielle intégralement situé sur la commune deVilleneuve-lès-Béziers en convenant par une convention signé par les deux mares le 10 octobre 1986 que celle-ci verserait à la ville de Béziers une fraction des sommes qu’elle percevrait au titre de lataxe professionnelle.

Quelques années plus tard, le maire de Villeneuve-lès-Béziers a informé le maire de Béziers de son intention de résilier cette convention au motif que celle-ci n’a pas respectéla procédure imposée par l’article L 2131-1 du CGT correspondant à la nécessité - en application de la jurisprudence Côte d’Or (CE avis, 10 juin 1996) - de transférer au préfet, sous peine de nullité,la délibération précédant la signature d’un contrat. Suite à la résiliation du contrat, la commune de Béziers présente une requête devant le tribunal de Montpellier afin d’être indemnisée dupréjudice résultant de cette résiliation.

On peut dès lors se demander dans quelle mesure cet arrêt accentue la latitude accordée aux juges dans le contentieux des contrats mais également quelles sont lesconséquences de cet élargissement ?

Par cette arrêt Commune de Bezier, du 28 décembre 2009, le Conseil d’état a changé la donne. Il a ainsi jugé que « Considérant, dès lors, qu'en jugeant que laconvention conclue le 10 octobre 1986 entre les communes de Villeneuve-lès-Béziers et de Béziers devait être déclarée nulle au seul motif que les délibérations du 29 septembre 1986 et du 3 octobre 1986autorisant les maires de ces communes à la signer n'avaient été transmises à la sous-préfecture que le 16 octobre 1986 et qu'une telle circonstance faisait obstacle à ce que les stipulations ducontrat soient invoquées dans le cadre du litige dont elle était saisie, la cour administrative d'appel de Marseille a commis une erreur de droit ; que, par suite, la Commune de Bézier est fondée à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire "CE, Ass., 28 décembre 2009, Commune de Béziers"
  • Commentaire arret 4 décembre 2009 conseil d'etat
  • Commentaire arret communes de béziers 2011
  • Commentaire d'arrêt conseil d'etat arrêt rothmans 28 février 1992
  • Arret du conseil d'etat du 6 mars 2009
  • Arrêt conseil d'etat du 3 décembre 1999
  • Commentaire conseil d'état, 21 décembre 1990, c.n.a.f.c
  • Commune de béziers 2009

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !