Commentaire article 16code civil

Pages: 3 (719 mots) Publié le: 9 octobre 2012
Commentaire de l’article 16 du Code Civil.
Le texte étudié est un extrait du Code Civil. Il s’agit de l’article 16 : « La loi assure la primauté de la personne, interdit toute atteinte à ladignité de celle-ci et garantit le respect de l’être humain dès le commencement de sa vie.». Dans un premier temps, nous allons voir ce que sont la primauté et le respect de l’être humain et comment la loientend les garantir. Puis nous montrerons que la loi protège, garantit la dignité et le respect de l’être humain.
Tout d’abord, la primauté au sens juridique du terme correspond à la capacité defaire prévaloir sa décision en cas de conflit. Au sens plus général, on entend la supériorité de la personne. Mais alors, qu’est-ce qu’une personne ? Au sens juridique, c’est un sujet de droit. Maisavant d’être un sujet de droit, une personne est un être doté d’une conscience qui lui est propre, d’une capacité de penser, de juger, de croire. Ainsi donc, « la loi assure la primauté de la personne »,mais la primauté sur quoi ou sur qui ? Dans un premier temps, il s’agit de distinguer l’homme des animaux ou des objets. Mais aussi, n’est-ce pas là la protection fondamentale des droits personnels,propres à chacun ? Comme par exemple, la liberté de conscience d’un individu au sein d’un groupe ? La loi reconnait donc que toute personne dispose d’une primauté qui lui est garantie et qui luiappartient.
De plus, pour assurer cette prééminence, cette supériorité absolue, la loi dispose du recours à la force publique. Elle protège ses citoyens et peut, dans certains cas, si cette primauté estmise en péril ou en recul à cause d’individus mal intentionnés recourir à la force. Cependant, étant donné que « nul n’est censé ignorer la loi », et que le public bénéficie d’une information de plusen plus conséquente, la loi n’est pas toujours synonyme d’intervention physique. Il est possible de la faire respecter par des rappels réguliers.

La loi assure la primauté de la personne, mais...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire article 1315 du code civil
  • Commentaire article 270 code civil
  • Commentaire article 201 code civil
  • Commentaire article 1147 du code civil
  • Commentaire article 2 code civil
  • Commentaire article 1832 du code civil
  • Commentaire article 212 du code civil
  • Commentaire article 16 code civil

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !