Commentaire beckett

1413 mots 6 pages
Commentaire de ce texte :

L’extrait que nous allons étudier est une pièce de théâtre issue de l’œuvre du nom de Fin de Partie ayant connu un succès en 1957 d’un auteur du XXème siècle Samuel Beckett. Ce dernier incarne avec Ionesco comme dans la Cantatrice Chauve ou encore les Chaises le théâtre absurde. Dans ce texte, Beckett met en scène le tragique dérisoire de la condition humaine avec un mélange d’humour et de désespoir. Les personnages de Hamm, un aveugle paralysé, et de Clov, son serviteur, sont confrontés au néant et ils sont réduits à parler afin de tuer le temps.

Ce qui caractéristique Beckett c’est que son type d’œuvre théâtrale montre à la fois la misère et la solitude attachées à la condition humaine, ce qui empêche l’homme d’exister et d’agir. Et l’auteur tente par l’humour de résister au désarroi, à la fuite du temps, et à la déchéance. Et c’est par le bavardage comme le font Clov et Hamm qu’il exprime tout cela.

Ainsi dans quelle mesure le texte illustre-t-il de façon originale le tragique dérisoire de la condition humaine ? Pour répondre à cette question nous allons d’abord voir dans une première partie la sensation de vide et l’absurdité de tout qui se dégagent de ce texte, ensuite dans une seconde partie nous nous intéresserons au désespoir partagé entre l’humour et l’angoisse, l’ironie et le tragique.

Ainsi dans première partie nous sentons une sensation de vide et d’absurdité de tout à cause d’un intérieur vide et grisâtre. En effet, le décor est présenté comme un intérieur vide l’océan, la mer.. et sans meubles sous une lumière grisâtre . Le champ lexical de l’ambiance s’apparente à un décor sans vie rien ne bouge, tout est « mortibus » , dépressif car la présence de gris « Il fait gris » , GRRIS .. est dominante mais aussi lorsque Clov compare les flots à du plomb : Hamm « les flots ; comment sont les flots ? » Clov : « Les flots ? Du plomb. » ce plomb apporte la froideur et la lourdeur de la situation et la

en relation

  • Commentaire sur molloy de beckett
    2249 mots | 9 pages
  • Commentaire composé sur fin de partie de beckett
    1165 mots | 5 pages
  • Commentaire Beckett Oh les beaux jours
    1170 mots | 5 pages
  • Commentaire en anglais murphy beckett
    3634 mots | 15 pages
  • Commentaire en attendant godot - beckett
    1135 mots | 5 pages
  • Commentaire beckett fin de partie
    1368 mots | 6 pages
  • Commentaire - fin de partie de beckett, dernière scène
    2685 mots | 11 pages
  • Commentaire dante and the lobster s. beckett
    726 mots | 3 pages
  • Commentaire composé beckett - en attendant godot
    1749 mots | 7 pages
  • Commentaire littéraire sur fin de partie de beckett
    3472 mots | 14 pages