Commentaire comparé de l’incipit et de l’excipit de l’etranger d’albert camus conseils méthodologiques

Pages: 6 (1327 mots) Publié le: 7 mai 2012
1. La mise en situation. Qu’il s’agisse d’un commentaire écrit, qu’il s’agisse d’un commentaire oral, vous procédez généralement de la même manière et commencez par : « ce texte », « ce passage », etc. Vous imaginez-vous que tout le monde fait pareil et que, dès que votre auditeur entend cette expression, il ne vous écoute déjà plus. N’oubliez jamais qu’un commentaire oral ou écrit est unexercice rhétorique et que dans un exercice rhétorique, il est essentiel de se préoccuper de son auditoire. Votre but premier est d’être lu ou écouté ; vous devez donc faire le nécessaire pour l’être, et pour ce faire, il faut séduire. Imaginez que vous commenciez par un « que » plutôt que par « ce texte », vous faites dresser l’oreille de votre auditeur, parce que vous le mettez en situation d’attente ;il est suspendu à la subordonnée que vous avez initiée, jusqu’à ce que son sens soit résolu par le bouclage de la phrase. Ainsi, par ce procédé, vous proposez une dynamique à votre discours. Que la singularité de L’Etranger tienne à cette à cette écriture blanche, atone, sans relief et sans aspérité, c’est devenu presque un truisme aujourd’hui et il suffit de lire les deux premiers paragraphes duroman et d’en accuser le choc inaugural pour en être convaincu ; mais que l’on mette en perspective cet incipit en le confrontant à la clôture du récit, dont l’imaginaire flamboie à travers l’épanouissement des métaphores et l’ampleur de la phrase, et la physionomie du roman en est profondément modifiée. Camus lui-même reconnaissait dans ses Carnets, tout en revendiquant son caractère concerté,que le ton… voulu du roman, s’élevait quatre ou cinq fois pour éviter la monotonie et qu’il y ait composition. La rencontre des deux premiers paragraphes du roman avec l’ultime paragraphe produit des effets de sens qui obligent à reconsidérer le jugement global que l’on porte très souvent sur le style de L’Etranger. Vous constatez que l’attaque de la mise en situation par une subordonnée offre à laprestation cette qualité d’élégance, si rare et si délectable, qui créera la surprise et attirera sur vous la bienveillance du jury. Bien entendu, l’élégance n’est rien où l’efficacité n’est pas. Il est nécessaire que cette première approche de la lecture présentent le ou les textes à analyser et que cette présentation vous conduise naturellement vers votre problématique. Vous voyez déjà sedessiner ici une amorce de réflexion sur le style du roman, question moins simple qu’il n’apparaît. Il faut alors se faire plus explicite et problématiser avec netteté la confrontation. 2. Problématique Elle [La rencontre] offre ainsi une chance de saisir le roman de Camus dans sa complexité. Complexité d’un personnage qui n’est rien moins que monolithique, complexité d’une écriture qui n’a riend’uniforme. Il vous reste maintenant à dégager vos axes de lecture. 3. Axes de lecture - Un personnage en mouvement : de l’insensibilité à la prise de conscience ; du sentiment de culpabilité à l’affirmation de soi.

-

Une écriture blanche (expression de Roland Barthes dans Le degré zéro de l’écriture) qui s’épanouit en lyrisme personnel (expression de Jean-Paul Sartre).

4. Commentaire Je ne vaispas maintenant rédiger un commentaire. D’une part, guidés par un questionnaire, nous avons suffisamment travaillé sur ces textes et vos notes devraient vous aider à nourrir un commentaire, d’autre part, vous apprendriez une langue qui n’est pas la vôtre et l’effet en serait des plus artificiels. Souvenez-vous que l’objectif du commentaire détaillé est d’éclairer le fonctionnement du ou despassages en vérifiant la pertinence des axes de lecture proposés. En voici un canevas possible. Un personnage en devenir Un personnage insensible. - Dès la première phrase, le ton est donné. Aucune expression d’affect de la part du narrateur, pas le moindre adjectif appréciatif. D’autant plus étonnant que la narration est prise en charge par un je, or, l’accès à l’intériorité de ce je ne nous est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Lecture comparative de l’incipit & de l’excipit de l’etranger d’albert camus
  • Commentaire composé sur l'excipit de "l'etranger" d'albert camus
  • L'incipit de l'étranger d'albert camus
  • L'incipit de l'etranger d'albert camus
  • Analyse de l'incipit de "l'étranger" d'albert camus
  • Commentaire de l'incipit de l'etranger de camus
  • Lecture analytique de l'excipit de l'étranger d'albert camus
  • Commentaire sur L'incipit de l'etranger, Albert camus.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !