Commentaire comparé

1502 mots 7 pages
CUSSET Camille
1°S3
Commentaire comparé.

Le romantisme prend son essor au XIXème siècle et influence différents genres comme la poésie, le roman ou le théâtre. C’est un mouvement qui s’oppose au classicisme et qui a l’ambition de révolutionner les règles qui gouvernaient l’écriture. Au théâtre, il prend la forme du drame romantique. Certains auteurs comme par exemple Victor HUGO ont théorisé le mouvement romantique, ce qui a donné lieu a de nombreuses polémiques. Ce dernier a dressé les règles du drame théorique, et a affirmé dans la préface de sa pièce Ruy Blas que « Le drame tient de la tragédie par la peinture des passions et de la comédie par la peinture des caractères. Le drame est la troisième grande forme de l’Art comprenant, enserrant et fécondant les deux premières […] les deux électricités se rencontrent et l’étincelle qui en jaillit, c’est le drame. » Nous confronterons cette œuvre à une analyse de Lorenzaccio d’Alfred de Musset. En effet c'est deux textes peuvent, en plusieurs points être rapprochés. Pour commencer, nous verrons en quoi ces deux monologues de chacune des œuvres met en jeux la réflexion des personnages puis nous étudierons la nouvelle notion de « héros » qu'apporte ces deux œuvres.

Dans cette scène, Lorenzaccio se pose des questions sur son acte, nous pouvons nous rendre compte que c'est un acte contre nature. Tout d'abord, le meurtre paraît incompatible avec sa nature profonde, on peut le remarquer grâce à l'utilisation des images du passé comme : « j'ai aimé ». Ensuite, il y une observation de la nature paisible « les fleurs », « les prairies ». Il apprécie aussi la poésie : « les sonnets de Pétrarque ». Nous pouvons donc en déduire que sa nature d'origine paraît incompatible avec le criminel qu'il devient. Ensuite, il y a une remise en cause de ses motivations, il n'a pas de véritables raisons de vouloir tuer Alexandre : « Que m'avait fait cet homme ? », « m'avait-il offensé alors ? ». Il y a un retour d'humanité de

en relation

  • Commentaire comparé
    1449 mots | 6 pages
  • Commentaire comparé
    505 mots | 3 pages
  • Commentaire compare
    6329 mots | 26 pages
  • Commentaire comparé
    326 mots | 2 pages
  • Le commentaire compare
    443 mots | 2 pages
  • Commentaire comparé
    447 mots | 2 pages
  • commentaire comparé
    1925 mots | 8 pages
  • Commentaire comparé
    1195 mots | 5 pages
  • Commentaire compare
    11518 mots | 47 pages
  • Commentaire comparé
    1021 mots | 5 pages