Commentaire comparé

Pages: 7 (1502 mots) Publié le: 20 mai 2010
CUSSET Camille
1°S3
Commentaire comparé.

Le romantisme prend son essor au XIXème siècle et influence différents genres comme la poésie, le roman ou le théâtre. C’est un mouvement qui s’oppose au classicisme et qui a l’ambition de révolutionner les règles qui gouvernaient l’écriture. Au théâtre, il prend la forme du drame romantique. Certains auteurs comme par exemple Victor HUGO ontthéorisé le mouvement romantique, ce qui a donné lieu a de nombreuses polémiques. Ce dernier a dressé les règles du drame théorique, et a affirmé dans la préface de sa pièce Ruy Blas que « Le drame tient de la tragédie par la peinture des passions et de la comédie par la peinture des caractères. Le drame est la troisième grande forme de l’Art comprenant, enserrant et fécondant les deux premières […] lesdeux électricités se rencontrent et l’étincelle qui en jaillit, c’est le drame. » Nous confronterons cette œuvre à une analyse de Lorenzaccio d’Alfred de Musset. En effet c'est deux textes peuvent, en plusieurs points être rapprochés. Pour commencer, nous verrons en quoi ces deux monologues de chacune des œuvres met en jeux la réflexion des personnages puis nous étudierons la nouvelle notion de« héros » qu'apporte ces deux œuvres.

Dans cette scène, Lorenzaccio se pose des questions sur son acte, nous pouvons nous rendre compte que c'est un acte contre nature. Tout d'abord, le meurtre paraît incompatible avec sa nature profonde, on peut le remarquer grâce à l'utilisation des images du passé comme : « j'ai aimé ». Ensuite, il y une observation de la nature paisible « les fleurs », « lesprairies ». Il apprécie
aussi la poésie : « les sonnets de Pétrarque ». Nous pouvons donc en déduire que sa nature d'origine paraît incompatible avec le criminel qu'il devient. Ensuite, il y a une remise en cause de ses motivations, il n'a pas de véritables raisons de vouloir tuer Alexandre : « Que m'avait fait cet homme ? », « m'avait-il offensé alors ? ». Il y a un retour d'humanité deLorenzaccio envers Alexandre : « il a fais du mal aux autres mais il m'a fait du bien, du moins à sa manière ». Lorenzaccio est poussé par des forces qu'il ne contrôle pas, c'est un acte qui le dépasse, on peux le remarquer grâce a beaucoup de phrases interrogatives : « pourquoi » est répété quatre fois, « que veut dire cela ? ». Ces interrogations montre le doute et l'hésitation de Lorenzaccio. Ensuite,« cette joie brûlante comme un fer rouge » et l'oxymore « joie brûlante » montre que le plaisir contraste avec le douleur de tuer, il est atteint d'un masochisme caché. Nous pouvons remarquer que les réflexions de Lorenzaccio le conduise un peu à la folie : « le spectre de mon père me conduirait-il ? », « j'ai tout quitté ». Le meurtre d'Alexandre est associé à la propre destruction de Lorenzaccio, onremarque une métaphore filée : « la seule pensée de ce meurtre a fait tomber en poussière les rêves de ma vie », « ruine », « corbeau sinistre ». Ces deux dernières citations annonce la mort. Les interrogations de Lorenzo sur l'assassinat se doublent d'interrogations sur sa personne. Lorenzaccio se présente comme issu d'une hérédité féroce et mystérieuse : « de quelles entrailles fauves, de quelsvelus embrassements... ? » ce qui nous montre des images de la brutalité troublantes. Il y a des interrogations sur sa nature humaine « sont-ce bien les battements d'un cœur humain ? ». Pour finir, nous remarquons des illusions sur sa personne : il pense être un être d'exception, il y a une exaltation du moi : « suis-je le bras de dieu ? ». Allusion a l'archange Gabriel « épée flamboyante».Allusions aux mythes antiques dont il se sert pour s'expliquer lui-même.
Cette scène de Lorenzaccio est très révélatrice du fait que l'acte de Lorenzaccio est poussé par des forces inconnues et son orgueil, malgré le fait que le duc ne lui ait rien fait et qu'il le porte dans son estime.

Ruy Blas est en proie à une agitation fébrile, son discours est ponctué d'interrogations : « Que faire...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire comparé
  • Commentaire compare
  • Commentaire comparé
  • Commentaire comparé
  • Commentaire comparé
  • Commentaire comparé
  • Commentaire comparé
  • Commentaire comparé

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !