commentaire composé Antigone

Pages: 6 (1388 mots) Publié le: 31 mai 2014
Séquence I Texte 3 : Jean Anouilh Antigone (1944)

LECTURE ANALYTIQUE
Problématique : comment ce passage met en scène la profération d’un aveu.

I) Deux messages contradictoires
1) Le 1er message : un aveu d’échec

Antigone dicte deux lettres au garde: lignes 1 à 24, elle dicte un premier texte qu'elle demandera au garde de rayer. Qu'avoue-t-elle à la fois au garde qui écrit sous sadictée et au destinataire absent de cette lettre? D'abord, elle souligne l'amour qu'elle éprouve pour Hémon, le fils de Créon, en s’adres­sant à lui par ces mots affectueux, intimes: «Mon chéri» (1.10). Deux propositions coordonnées par « et » suivent, deux actions se succèdent ainsi : la pre­mière est la mort d'Antigone, et la seconde est la crainte qu’Hémon ne l’aime plus: ce « et » a valeur deconséquence. Le second « et » qui introduit l’idée sui­vante: «Créon avait raison(I, 15), marque plutôt l’opposition. Autrement dit, cet emploi du « et » qui relie toutes les propositions dictées par Antigone marque un lien logique lâche ce qui traduit le désarroi de la jeune fille et l'urgence de la situation. Antigone avoue que Créon avait raison et, en conséquence, elle ne sait plus pourquoi ellemeurt (l.16): cette fois: un lien logique lâche n’est même plus formulé (construction en parataxe I. 15 et 16). Elle avoue donc à Hémon, le destinataire absent, que sa conviction de remplir son devoir en donnant a son frère mort les honneurs funèbres n'a plus de sens pour elle. « (elIe) ne sai (t) plus pourquoi (elle) meur(t )» (I. 16). De cet effondrement du sens de son action: naît la peur(construction en parataxe encore une fois qui fait se heurter plus violemment l'action vaine et sa conséquence). Et la conséquence ultime est ensuite proférée, liée à des mots d'affection encore lignes 18-19), et elle s'oppose radicalement à la situation actuelle: elle va mourir et elle comprend «seulement maintenant combien c'était simple de vivre», D'un côté la mort accompagnée de la peur, et sonabsence de sens ; de l'autre la compréhension attachée à la simplicité de vivre (l 19). Elle répète une seconde fois l'aveu (I. 24 et 27). Et c’est cette réitération forcée (par la lenteur à écrire du garde) qui conduit à la réfutation. Un aveu ne se profère qu'une fois, et ici celui qui l'entend n'en est pas le destinataire. Peut-on même avouer quelque chose à quelqu'un?



2) le 2ème message :un oubli de soi

La seconde lettre (l. 27 à 34) déplace le propos de l’aveu. Tout ce qui précède est résumé en un seul mot «pardon » (l. 29). Antigone s'efface, elle ne parle plus d'elle, elle n'envoie à Hémon qu'un message d'amour, et un message qui ne prend en compte que les autres: «Sans la petite Antigone, vous auriez été tous bien tranquilles». De la réflexion initiale, de son apitoiementsur elle-même, il ne reste plus trace que dans l'adjectif qualificatif « petite » (1. 31).

3) une prise de conscience

Il y a donc deux lettres, l’une dans laquelle elle avoue (mais à qui au final?) la négation de son action, lettre rayée, et l'autre qui devrait parvenir à son destinataire (mais voir la fin de la scène et la dernière réplique du garde: Antigone ne pourra pas répondre à cettequestion) dans laquelle elle ne retient que l'amour et la prise en compte des conséquences sur les autres de son action (ce à quoi elle s'était jusqu'à présent refusée). Un même aveu, donc, mais dont elle supprime l'origine. Il est intéressant de remarquer également qu'Antigone passe de la crainte de ne plus être aimée (l.12), amour centré sur elle-même, à un amour dirigé vers l'autre et lesautres, avec oubli de soi (I. 31-32). C'est comme si Antigone avait soudain grandi en l'espace de quelques minutes, qu'elle était passé de l'adolescente autocentrée, à l'adulte capable d'empathie. Ainsi les deux lettres opposent leur ordre dans la figure du chiasme: l'amour encadre la prise de conscience de l'inanité et les conséquences de son action.


II) Le dialogue en question
1) Un décalage...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire composé sur la peinture oedipe et antigone a thebes
  • Commentaire composé : anouilh : antigone : conflit entre antigone et créon
  • Commentaire composé antigone le prologue scène d'exposition
  • Antigone commentaire
  • Commentaire Antigone
  • commentaire antigone
  • Antigone commentaire
  • Antigone commentaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !