Commentaire composé aube

Pages: 18 (4498 mots) Publié le: 24 février 2011
Aube, commentaire composé.

Introduction :

En rédigeant Illuminations en 1873, Rimbaud est encore un très jeune poète. Néanmoins, il n'écrira presque plus après ce recueil dont le titre ouvre d'emblée divers horizons d'attente pour le lecteur. L'illumination, c'est en effet la fulgurance, le passage, autrement dit un symbole de la modernité, d'autant plus que le terme évoque le XIXe sièclequi connait l'installation de l'éclairage urbain. Néanmoins, Rimbaud précise dans ses lettres que ce titre fait également directement référence au terme anglais désignant les assiettes peintes. Dans cette optique, le recueil se ferait ekphrasis. Cette hypothèse est d'autant plus féconde pour le lecteur qui se trouve au seuil d'un des plus célèbre poème du recueil: Aube. En effet, chez le lecteuréduqué du XIXe siècle, ce terme n'est pas sans faire référence à la tradition poétique de la description du lever ou du coucher de soleil, lui-même finissant par être désigné comme objet poétique. Cependant, ce poème n'aura rien de ce qu'on pourrait appeler une « ekphrasis » de l'Aube.
Le poème fait partie, avec "Ornières", "Fleurs" et "Mystique", de cet ensemble de proses des Illuminations quel'on pourrait appeler "féeries". Le poète y décrit ces instants de rare et fragile bonheur où sa présence s'inscrit heureusement et comme magiquement, par le regard, dans l'espace accueillant, docile et gracieux, de la Nature.
Le texte se présente divisé en sept paragraphes. Le premier et le dernier se réduisent à une courte phrase (de huit syllabes chacune). La phrase d'ouverture résumel'action principale en la présentant au passé composé comme un passé révolu : "J'ai embrassé l'aube d'été". La phrase de clôture contient la situation finale : le réveil de l'enfant. Le découpage en paragraphes correspond à la progression temporelle d'un récit, comme le montre la présence de diverses articulations de temps : "encore"; "la première entreprise"; "déjà"; "alors"; "midi". Chaque paragrapheintermédiaire correspond à une étape dans l'histoire racontée par le poème. On pourra alors se demander comment, Rimbaud subvertit l'attente du lecteur, mais également son poème dans une poétique révolutionnaire. Au delà, pourrait-on voir dans cette illumination un manifeste de la modernité rimbaldienne
I/ Une féérie érotisée.

Une peinture féérique de la nature.
Le titre du poème « aube »ouvre un horizon d'attente poétisé mais également merveilleux//  « illuminations » : la lumière... Cette lumière va, en se levant, révéler, mettre à jour divers éléments féériques et merveilleux qui jalonnent le texte comme, par exemple : les palais l 2, le bois l 4(univers des contes d'enfant), les pierreries l 5, le wasserfall blond l 9, la cime argenté l10... Cette féérie lumineuse, qui semblefaite d'illuminations miniatures, est renforcée par la peinture qui est faite de la nature : ainsi, les pierreries « regardèrent »l 5, « une fleur me dit son nom »l 8... La Nature est ici décrite comme dans un conte de fée. L'attention portée à la lumière //poème-bijou : parnasse, art pour art et beauté glacée ? Car après tout « rien ne bougeait » l 2. Néanmoins, il s'agit ici d'une beauté moderne,fuyante comme le montre la course de l'enfant après l'aube. Et c'est le long de cette course, du chemin emprunté par l'Aube et l'enfant que se révèlent les beautés de la nature. Néanmoins, Rimbaud ne reprend pas ici la thématique bucolique du locus amoenus. Ce paysage merveilleux est bien celui d'un conte, il est parcouru de la même « inquiétante étrangeté » qu'un conte des frères Grimm. L 2-3,« l'eau morte » ne laisse rien présager de bon, et même produit une dissonance dans la féérie. En effet, puisque la nature est personnifiée, elle peut être secourable comme « la fleur qui me dit son nom » mais également être une menace : « les pierreries regardèrent » l 5 //Blanche-neige =une nature imprévisible. En résumé : une nature merveilleuse et féérique, un travail poétique sur le détail...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Aube commentaire composé
  • Commentaire composé de aube, arthur rimbaud
  • Commentaire aube
  • Commentaire aube / rimbaud
  • Commentaire du poème aube de rimbaud
  • Commentaire de "aube", par arthur rimbaud
  • Commentaire de texte sur Aube, RIMBAUD
  • Commentaire aube arthur rimbaud

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !