Commentaire composé aube

4498 mots 18 pages
Aube, commentaire composé.

Introduction :

En rédigeant Illuminations en 1873, Rimbaud est encore un très jeune poète. Néanmoins, il n'écrira presque plus après ce recueil dont le titre ouvre d'emblée divers horizons d'attente pour le lecteur. L'illumination, c'est en effet la fulgurance, le passage, autrement dit un symbole de la modernité, d'autant plus que le terme évoque le XIXe siècle qui connait l'installation de l'éclairage urbain. Néanmoins, Rimbaud précise dans ses lettres que ce titre fait également directement référence au terme anglais désignant les assiettes peintes. Dans cette optique, le recueil se ferait ekphrasis. Cette hypothèse est d'autant plus féconde pour le lecteur qui se trouve au seuil d'un des plus célèbre poème du recueil: Aube. En effet, chez le lecteur éduqué du XIXe siècle, ce terme n'est pas sans faire référence à la tradition poétique de la description du lever ou du coucher de soleil, lui-même finissant par être désigné comme objet poétique. Cependant, ce poème n'aura rien de ce qu'on pourrait appeler une « ekphrasis » de l'Aube. Le poème fait partie, avec "Ornières", "Fleurs" et "Mystique", de cet ensemble de proses des Illuminations que l'on pourrait appeler "féeries". Le poète y décrit ces instants de rare et fragile bonheur où sa présence s'inscrit heureusement et comme magiquement, par le regard, dans l'espace accueillant, docile et gracieux, de la Nature. Le texte se présente divisé en sept paragraphes. Le premier et le dernier se réduisent à une courte phrase (de huit syllabes chacune). La phrase d'ouverture résume l'action principale en la présentant au passé composé comme un passé révolu : "J'ai embrassé l'aube d'été". La phrase de clôture contient la situation finale : le réveil de l'enfant. Le découpage en paragraphes correspond à la progression temporelle d'un récit, comme le montre la présence de diverses articulations de temps : "encore"; "la première entreprise"; "déjà"; "alors"; "midi". Chaque paragraphe

en relation

  • Aube commentaire composé
    1159 mots | 5 pages
  • Commentaire composé de aube, arthur rimbaud
    1620 mots | 7 pages
  • demain au loin
    484 mots | 2 pages
  • Commentairecompose
    1468 mots | 6 pages
  • Aube Arthur Rimbaud
    1217 mots | 5 pages
  • Rimbaud
    1214 mots | 5 pages
  • Commentaire de texte , aube de rimbaud
    853 mots | 4 pages
  • Aube
    1173 mots | 5 pages
  • Poésie
    1470 mots | 6 pages
  • Plan détaillé, rimbaud, aube
    359 mots | 2 pages