Commentaire composé de aube, arthur rimbaud

1620 mots 7 pages
« Aube » Arthur Rimbaud, Illuminations (L'initiation dans le poème)

Introduction

Arthur Rimbaud, jeune poète visionnaire de la fin du XIX° siècle, dévoile son génie poétique dans son recueille Illuminations, publié en 1886. Résultat mythique des premiers vers écrits entre 1868 et 1870, on retrouve dans son œuvre la modernité de la poésie en prose. Ceux-ci, à la fois simples et complexes, dessinent une série de paysages fantasmés et de créatures familièrement étranges. Dans ce recueil, le poème « Aube » se fait remarquer par son aspect transitoire. L'aube est le passage de la nuit vers le jour, l'ouverture de la journée, le début de cette journée, et dans un sens plus large, le début de la vie. De plus, de son origine latine « alba »signifiant blanche, l'aube rappelle l'innocence , la pureté et l'enfance. A travers la description d'un paysage matinal, Rimbaud nous évoque une poursuite amoureuse accompagnée d'émotion et d'exploit.
C'est l'initiation à une nouvelle journée, une nouvelle aventure et peut-être à un amour. Mais l'on se demande comment cette initiation s'inscrit-elle à travers ce récit poétique.
Nous verrons d'abord que l'aube est un réveil, c'est la transition entre le rêve et la réalité, qui demande un rituel personnel et spécifique. Puis, nous analyserons la thématique de l'amour qui, grâce à l'image d'une mystérieuse femme, marque le passage de l'enfance à l'adolescence. Finalement, nous remarquerons que le poème décrit l'affirmation de la maturité par l'image de la lumière.

I/ Transition entre le rêve et la réalité

1)Le réveil pas à pas de la nature.

Description de la nuit à l'imparfait de l'indicatif : « rien ne bougeait encore » v.2, « Les camps d'ombres ne quittaient pas la route »v.3 = immobilité, stade de repos et même absence de vie : « L' eau était morte » v.2.

Réveil et arrivé du jour, déjà annoncé au premier vers ; « J'ai embrassé l'aube d'été », le passé composé, temps de l'action ponctuelle dans le passé, marque une

en relation

  • Rimbaud
    1214 mots | 5 pages
  • Aube Arthur Rimbaud
    1217 mots | 5 pages
  • Aube
    1173 mots | 5 pages
  • Commentaire de texte , aube de rimbaud
    853 mots | 4 pages
  • Plan détaillé, rimbaud, aube
    359 mots | 2 pages
  • Poésie
    1470 mots | 6 pages
  • Sujets du bac français 2006
    1402 mots | 6 pages
  • Aucun
    1320 mots | 6 pages
  • Analyse recueil illuminations de rimbaud
    763 mots | 4 pages
  • Sujets annales bac
    1152 mots | 5 pages