Commentaire composé de la lettre xxxiii

1032 mots 5 pages
La marquise de Merteuil au vicomte de Valmont

La Lettre XXXIII du roman épistolaire « Les Liaisons dangereuses » va à l’encontre de l’écriture épistolaire du fait que Mme de Merteuil n’encourage point la stratégie employée jusque là par Valmont afin de séduire Mme de Tourvel. Le jeune libertin communique, et séduit Mme de Tourvel par lettres. Ce mode de communication n’est pas approprié selon Mme de Merteuil du fait qu’il laisse un temps de réflexion au correspondant. Mme de Merteuil expose son mode de pensé qui a pour but premier de mettre en garde le jeune libertin, afin que sa relation avec Mme de Tourvel ne soit pas pour lui un échec.
Nous allons premièrement étudier la vision que porte Mme de Merteuil sur l’écriture épistolaire. Deuxièmement, nous allons étudier l'éloge du discours en opposition à cette correspondance écrite, plus précisément le fait que Mme de Merteuil favorise la méthode oral à celle écrite.

Dans un premier temps, la marquise de Merteuil signale au vicomte que la stratégie qu’il emploie afin de séduire Mme de Tourvel est absolument fausse. Mme de Merteuil met en avant la stratégie qu’il devrait employer, c'est-à-dire que le vicomte doit parvenir à faire preuve de manipulation sentimentale envers Mme de Tourvel. Le vicomte a jusque là essayé de marquer l'esprit de Mme de Tourvel à travers la raison, et c'est ce que la marquise lui reproche. Afin d'éviter tout échec dans sa relation, le vicomte se doit de gagner son cœur. La marquise associe la séduction à un combat où il en résulte "le perdant" (celui qui éprouve de réels sentiments) et "le gagnant" (celui qui se joue de l'autre). Dans cette lettre, la marquise veut donc transmettre cette stratégie qui consiste à faire de Mme de Tourvel une "victime" sur le plan sentimental. La marquise de Merteuil met en avant une série d'arguments allant bien évidemment à l'encontre des lettres d'amour. Celle-ci y ajoute des questions rhétoriques: "Par hasard, espérez-vous prouver à cette femme

en relation

  • Guillaume Apollinaire
    5107 mots | 21 pages
  • Dante - la divine comedie
    24370 mots | 98 pages
  • Les liaisons dangereuses
    5892 mots | 24 pages
  • Appolinaire
    13796 mots | 56 pages
  • les orientales
    5387 mots | 22 pages
  • Rabelais littérature
    3705 mots | 15 pages
  • Droit international
    14168 mots | 57 pages
  • la mare du diable
    9905 mots | 40 pages
  • Therese raquin
    6674 mots | 27 pages
  • Amalnihal, com
    207884 mots | 832 pages