Commentaire composé flaubert

Pages: 5 (1201 mots) Publié le: 12 mars 2013
Commentaire composé
Un cœur simple de Gustave Flaubert


Un cœur simple est une nouvelle extraite de l’œuvre de Gustave Flaubert les Trois contes, publié dans son intégralité en 1877. Dans cette nouvelle, Flaubert nous résume l’aspect gris et terne de la vie d’un autre de ses personnages, par ailleurs éponyme, Madame Bovary, à travers celle de Félicité, employée de maison dévouée et fidèlede madame Aubin. Félicité accepte et subit les injustices sociales sans même les soupçonner, elle ne se soucie finalement que des enfants de madame de Aubin, ou de son neveu Victor, envers qui elle est en totale admiration. Sa vie est ainsi mesurée par les évènements de la vie quotidienne, en constante répétition, et par son amour et sa bonté envers autrui. C’est d’ailleurs grâce aux enfantsqu’elle découvre les rudiments du catéchisme, sans parvenir toutefois à les assimiler de manière cohérente. Incapable d’abstraction, elle ne va donc pas s’attarder à comprendre les textes Saints et leur représentation des symboles, mais ne voit plutôt que les images fortes, et entre ainsi dans une logique de l’imaginaire, ce qui va l’entraîner vers un certain mysticisme. C’est d’ailleurs ce que nouspouvons percevoir dans l’extrait étudié, narrant la mort de Félicité, entrecoupée par un extrait d’une scène religieuse se déroulant en bas de chez elle, lors de la Fête-Dieu. On peut donc se demander quel impact a cette scène religieuse sur l’agonie de Félicité, quel est l’attrait d’insérer cette scène ? Pour cela, nous parlerons tout d’abord de l’agonie latente du personnage, de sa souffrance et desa solitude en opposition avec la foule extérieure, puis dans un deuxième temps, nous analyserons le changement chez Félicité, sa mort devenant transcendante, comme un extase mystique.

L’extrait débute ainsi sur la description de l’agonie de Félicité, se trouvant dans sa chambre avec la Simonne. Flaubert utilise ainsi le champ lexical de la décrépitude avec « agonie », « râle », « son corpstremblait ». Cette description de son état physique nous montre ainsi que le personnage vit ses dernières minutes à travers une souffrance certaine, il n’est par ailleurs pas question de pensées ni de paroles ici, la douleur l’emportant sur le reste. Cette douleur est intensifiée par l’hyperbole « bouillons d’écume », amplifie ainsi l’aspect dramatique et intense de la scène.
De plus, Félicité estseule, contrairement aux gens attroupés sous sa fenêtre, pour la Fête-Dieu, qu’elle attendait par ailleurs avec impatience. Tous les paroissiaux sont présents comme nous l’indique l’énumération de gens postés face à l’autel, « les fabriciens, les chantres, les enfants », et renforcée par le pronom « tous ». Est également montré par l’énumération d’éléments sonores tels que « ronflement », « voissonores », « voix profondes », « battements de pas », l’aspect bruyant de la foule, en opposition avec le silence et la solitude de Félicité, qui n’a à ses côtés que la Simonne pour la veiller. Foule qu’on entend d’ailleurs très fortement, et notamment les bruit de pas lors de la procession, en comparaison avec le « bruit d’un troupeau sur le gazon », ce qui fait opposition au « grand silence » dela chambre. ll est également question de la mise en relation directe et visuelle des deux scènes, grâce à la Simonne qui « grimpa sur une chaise pour atteindre à l’œil-de-bœuf » et domine ainsi le reposoir et la foule et du Clergé. Puis l’énumération de composantes de l’autel, qui permettent la description de celui-ci, « guirlandes vertes », « un petit cadre enfermant des reliques et, tout le long,des flambeaux d’argent et des vases en porcelaine […] à une plaque de lapis », ainsi que l’énumération des gens présents face au reposoir, « les fabriciens, les chantres, les enfants »
Félicité commence donc son agonie seule avec la Simonne, dans sa chambre, dont la fenêtre est placée juste au niveau d’un des reposoirs de la Fête-Dieu qui bat son plein. Les deux évènements sont mis en...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire compose l'education sentimentale de flaubert
  • Commentaire composé: l'éducation sentimentale, flaubert
  • Commentaire composé, un coeur simple de flaubert.
  • Commentaire compose l'education sentimentale de flaubert
  • Madame bovary de flaubert – commentaire composé
  • Commentaire composé madame bovary flaubert
  • Commentaire composé
  • "Mme bovary", flaubert

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !