Commentaire composé niveau 1ère de ville vivante, j.-m. g. le clézio

991 mots 4 pages
Commentaire littéraire Ville vivante, de Jean Marie Gustave Le Clézio Jean Marie Gustave Le Clézio a écrit le texte Ville vivante en 1969. Ce texte est une nouvelle extraite du recueil Le Livre des fuites, qui s’inscrit dans la période de réfutation de la société humaine de Le Clézio. L’auteur, qui faisait partie de l’école du Nouveau Roman pendant l’écriture de cette œuvre, est connu pour ses désirs d’ailleurs, causés par ses multiples origines (désirs qu’il satisfera d’ailleurs par de nombreux voyages aux quatre coins du monde). J.-M. G. Le Clézio est également célèbre pour ses dénonciations de la ville occidentale, et c’est le thème qui ressort dans Ville vivante : une critique de la société industrialisée telle qu’elle est, où les machines sont omniprésentes. Par conséquent, nous pouvons nous demander en quoi ce texte nous offre une vision pessimiste de la ville moderne. Dans un premier temps, nous expliquerons l’hostilité du « comportement » des machines, et, dans un second temps, nous décrirons l’univers étrange et fantastique qui transparait tout au long du texte. On remarque en premier lieu que les machines sont tout le temps personnifiées : « tout ça parlait son langage, racontait son histoire de bielles et de pistons » l.7, « les moteurs vivaient » l.7, « les trolleybus glissaient […] gémissant continuellement » l. 8-10. En prêtant ainsi vie à des mécanismes, Le Clézio cherche sans doute à grossir leur rôle dans le monde actuel, il veut nous faire remarquer le trop plein d’importance que les humains accordent aux machines dans la société moderne. En deuxième lieu, on peut observer que la ville décrite dans ce texte est peu accueillant, froide, voire hautaine. Entièrement faite de métaux, il n’y a aucune place pour la nature, comme on peut le voir dès le début du texte : « Ville de ciment et d’acier, murailles de verre s’élançant indéfiniment vers le ciel, ville aux dessins incrustés, aux sillons tous pareil, aux drapeaux, étoiles, lueurs

en relation

  • Jlc2003
    98195 mots | 393 pages
  • Syntaxes
    39185 mots | 157 pages
  • Introduction filmologie
    76207 mots | 305 pages
  • le silence de la mer
    83999 mots | 336 pages
  • Orthographe et grammaire
    164127 mots | 657 pages
  • Fiche de lecture
    87567 mots | 351 pages
  • 28189_تاريخ الأدب الفرنسي
    87433 mots | 350 pages
  • Cultures Et Litt Ratures Aux Suds
    155023 mots | 621 pages
  • Identité et multiculturalisme
    73325 mots | 294 pages
  • Tout le français
    147399 mots | 590 pages