Commentaire composé nuit rhenane

Pages: 11 (2551 mots) Publié le: 12 juin 2012
Nuit rhénane de Guillaume Apollinaire





























L’atmosphère du poème est festive. L’ivresse domine. Tout d’abord avec le lieu puisque le poème se déroule dans une taverne. Le poème s’ouvre sur le thème du vin avec le premier vers « Mon verre est plein d’un vin trembleur comme une flamme », et se termine sur le même thème avec ledernier vers : « Mon verre s’est brisé comme un éclat de rire ». Il y a une anaphore de l’expression «  Mon verre » au premier et au dernier vers. Au premier vers le verre est plein et le dernier vers clos le poème puisque le verre est «  brisé », il n’y a plus d’alcool, l'inspiration du poème et donc le poème lui-même sont «  brisé ». Le poète vide son verre tout au long du poème. Ces deux verssuggèrent le double état du poète. Dans le premier vers la flamme suggère le plaisir, la chaleur et la vivacité, sensations que procure l’alcool. L’adjectif « trembleur » montre que l’alcool est un liquide instable ; il peut aussi s’appliquer au poète qui tremble à cause des effets de l’alcool ; ce vin est peut être «  trembleur » à cause des souvenirs amoureux du poète, puisque le mot «  flamme »suggère l’amour. La vision du poète est vacillante et incertaine puisque le vent est « trembleur ». Le mouvement vibratoire est renforcé par les sonorités : allitérations en v/f, et liquides l et r ainsi que le rythme ternaire du 1er vers. L’ivresse ne fais pas que débuter et clore le poème : elle est présente au cœur du poème et ne touche pas que le poète : «  Le Rhin le Rhin est ivre où les vignesse mirent / Tout l’or des nuits tombe en tremblant s’y refléter ». L’ivresse touche le Rhin et même les étoiles qui sont de l’ordre cosmique. L’idée de tremblement est reprise avec « tremblant ». La syntaxe titubante du vers avec la répétition du terme «  Rhin » est le signe de la fascination et de l’ivresse du poète, il voit double ou plutôt il ne peut en détacher son regard, il bégaie sousl’influence de l’ivresse. La sonorité du chiasme, RRIV/ VIR donne une sensation de reflet, de duplication. L’ivresse est rendue l’assonance en «i », son de la joie « ivre », « vignes », « mirent ». De surcroît le Rhin est une région viticole il semble absorber toute l’ivresse potentiellement contenue dans les vignes. Apollinaire personnifie les « vignes » puisqu’elles se «  mirent » c'est-à-direqu’elles se regardent face à face.


Le poème est composé de chant et de danse. L'ensemble du poème est dominé par le chant avec des verbes auditifs et des verbes exprimant le chant "écoutez la chanson lente", "chantez plus haut", "le chant du batelier", "la voix chante toujours" et "les fées incantent l'été". Le poème entier repose sur trois chants diffèrent : le chant du poète, lechant du batelier et le chant des sept femmes. Le chant des sirènes s’ancre dans le chant du batelier qui s’ancre dans le chant du poète, c’est la mise en abyme. Dès le deuxième vers le chant du batelier : «  Ecoutez la chanson lente d’un batelier ». Le verbe « Ecoutez » est à l’impératif, le poète et le lecteur n’ont pas le choix ils doivent pénétrer dans ce chant, dans cet univers. Le poète faisune intervention dans le chant du batelier « Debout chantez plus haut en dansant une ronde / Que je n’entende plus le chant du batelier ». Le poète préfère naturellement le chant des femmes à celui du batelier ; ces femmes sont des sirènes, leur chant a pour but d’attirer les hommes au plus profond de la mer. Apollinaire est attiré par ce chant il est envoûté il veut qu’elles chantent «  plushaut », il veut que ces femmes soit réelles, que ce ne soit plus le batelier qui «  raconte » ce qui indique bien que c’est fictif. Ces femmes sont attirantes, c’est elles qui créent l’atmosphère festive par leur danse : la ronde









Deux univers se superposent, l'un tentant de prendre le pas sur l'autre. Le poème est ancré dans un paysage réel,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire composé "nuit rhénane" alcools de guillaume apollinaire
  • Commentaire Nuit Rhénane Apollinaire
  • Commentaire de "nuit rhénane"
  • Commentaire nuit rhénane
  • commentaire de Nuit Rhenane
  • Nuit rhénanes commentaire
  • Nuit rhénâne commentaire complet
  • Commentaire nuit rhénane

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !