Commentaire composé onuphre - les caractères

2033 mots 9 pages
Problématique : Comment l’auteur parvient à mettre au grand jour la vraie nature de l’hypocrite ?
Plan :
I] L’hypocrite et l’Homme dévot : Un contraste.
1) Une apparence trompeuse.
2) La ruse de l’hypocrite.
3) Une double personnalité.

II] L’être et le paraître.
1) Un camouflage parfait.
2) Un esprit analytique.
3) Le rôle de dévot.

III] L’influence sur autrui.
1) Une dévotion démesurée et ridicule.
2) L’art de maitriser l’implicite.

La Bruyère, moraliste du XVIIème siècle, est connue pour son seul ouvrage Les Caractères dont il a passé une moitié de sa vie à écrire et l’autre à corriger et à amender. Son ouvrage se présente comme une chronique essentielle du XVIIème siècle. En effet il y présente un ensemble de 1120 remarques qui vont de la maxime la plus courte aux portraits les plus circonstanciés, et cela en usant d’un style littéraire qui consiste en un phrasé rythmé et des effets de rupture prépondérants, style repris par nombre d’écrivains tel que Proust. Ainsi dans sa remarque 24 du chapitre sur « De la Mode », La Bruyère fait le portrait moral d’Onuphre, qui est la variante de Tartuffe de Molière, c’est-à-dire un hypocrite se faisant passer pour un homme dévot. En effet La Bruyère considère que Molière n’est pas assez dur avec les hypocrites. Dans sa remarque il étudie scrupuleusement la duplicité du personnage dans des phases qui déterminent l’attitude de celui qui porte le masque, qui joue son rôle, pour sitôt le déshabiller.
Ainsi nous allons voir par quels moyens l’auteur parvient à mettre au grand jour la vraie nature de l’hypocrite. Pour ce faire il serait intéressant d’observer dans un premier temps le contraste que fait l’auteur entre l’hypocrite et l’Homme dévot, puis dans un second temps la faculté de l’hypocrite à se faire passer pour ce qu’il n’est pas. Enfin nous verrons comment l’hypocrite parvient à avoir une influence démesurée sur le comportement d’autrui.

Nous allons donc tout d’abord étudier le contraste

en relation

  • Ménalque de labruyere
    4856 mots | 20 pages
  • La bruyère
    6674 mots | 27 pages
  • Alexandra
    6939 mots | 28 pages
  • Vocabulaire critique
    19134 mots | 77 pages
  • L'ingénu
    22376 mots | 90 pages
  • manuel de literrature
    91677 mots | 367 pages
  • Caractères
    156382 mots | 626 pages
  • thérèse raquin
    159201 mots | 637 pages
  • JEAN DE LA BRUYERE Les Caracteres Atramenta
    146698 mots | 587 pages
  • La bruyère  
    145121 mots | 581 pages