Commentaire composé réponse à un acte d'acusation

Pages: 9 (2061 mots) Publié le: 9 mai 2010
REPONSE A UN ACTE D'ACCUSATION

Commentaire composé d'un extrait du poème de Victor Hugo
( Les Contemplations, Livre I, poème VII)



Introduction :

Dans le premier des six livres des Contemplations, celui qu'il a intitulé Aurore, Victor Hugo introduit un long poème de 344 vers : Réponse à un acte d'accusation. C'est sans doute parce qu'il évoque son premier grand combatlittéraire, celui du romantisme, que l'auteur place ce texte dans la partie du recueil consacrée au thème de la jeunesse, aurore de la vie. Le texte étudié couvre les vers 29 à 66 de ce long poème. Victor Hugo y développe une défense de son action personnelle et dresse un tableau de la langue et de la littérature française avant le romantisme.



I - UNE DÉFENSE PAR L'AUTEUR DE SON ACTION PERSONNELLELe titre du poème le présente d'emblée comme un plaidoyer "pro domo", c'est à dire un plaidoyer de l'auteur en faveur de lui-même. Il suggère que le poète a été la cible d'attaques : lesquelles ? C'est la fin de l'extrait qui nous renseigne : "Alors, brigand, je vins" (v.32). Hugo s'applique ironiquement à lui-même le qualificatif injurieux que ses adversaires lui auraient attribué. Quelest donc son forfait ? : "Et sur les bataillons d'alexandrins carrés / Je fis souffler un vent révolutionnaire / Je mis un bonnet rouge au vieux dictionnaire". Donc, si l'on en croit Hugo, ses adversaires littéraires l'ont chargé d'un double crime : avoir révolutionné l'alexandrin, plus généralement les règles classiques de la poésie française; avoir révolutionné le "vieux dictionnaire" (le " bonnetrouge " est évidemment le bonnet phrygien, symbole de la révolution de 1789), c'est à dire le vocabulaire. Il fait allusion ici, certainement, à l'épisode de la bataille d'Hernani (1830). A 28 ans, Victor Hugo venait d'écrire un "drame" dont les représentations furent brutalement chahutées par les partisans de la tragédie classique, choqués par les audaces rythmiques de l'alexandrin utilisé dansles dialogues et par l'emploi d'un vocabulaire courant jugé trop familier (un texte célèbre d'Alexandre Dumas raconte le scandale provoqué par l'emploi du mot "mouchoir" dans une tragédie de l'époque - voir note en bas de page) .

Le texte met en relief l'action personnelle de Victor Hugo par une série de verbes à la première personne et au passé simple (temps de l'action) : "je sortis ducollège", "j'ouvris les yeux", "je vins", "je m'écriai", "je fis", je mis". Outre l'insistante première personne, on remarquera que tous ces verbes sont des verbes d'action. Le passé simple du début et de la fin du texte contraste avec le temps utilisé dans la partie centrale consacrée au tableau de la langue et de la littérature française avant Victor Hugo (vers 6 à 32). Dans cette évocation,c'est l'imparfait (temps de la durée, de l'immobilité, de la description) qui est employé. On y trouve fréquemment le verbe être, verbe d'état. Cette opposition révèle l'intention de Victor Hugo dans son plaidoyer : il s'agit de montrer qu'il a permis de faire évoluer une langue et un goût littéraire sclérosés, figés. Il met en valeur son énergie, ses qualités de novateur, d'homme d'action.Parallèlement, il fournit au lecteur une certaine image de sa destinée depuis l'enfance (vers 1 à 5) jusqu'à l'époque de sa maturité (v.32-38). Etudions sous cet angle le contraste entre le début et la fin de l'extrait. Victor Hugo enfant est présenté comme une "espèce d'enfant blême / et grave", c'est à dire trop sérieux ("au front penchant"), fatigué par ses études (le collège, le thème, les verslatins), sans vigueur physique ("blême" = pâle, "aux membres appauvris" = au physique mal développé). Autrement dit, l'auteur a été victime de l'école et de la tradition jusqu'au jour où il a été capable d' "ouvrir les yeux sur la nature et sur l'art" (v.5-6). En opposition avec cette représentation pathétique de l'enfance, nous trouvons ce que nous pourrions appeler une représentation épique...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Reponse à un acte d'accusation
  • Reponse a un acte d'accusation
  • Réponse à un acte d'accusation
  • Réponse à un acte d'accusation
  • Reponse a un acte d'accusation
  • Commentaire composé phèdre acte 1 v.1 à v.48
  • Commentaire compose de a une passante
  • Commentaire composé " a qui la faute"

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !