Commentaire composé spleen jules laforgue

Pages: 8 (1809 mots) Publié le: 7 juin 2010
1-S
Commentaire Composé.
Au XIXème siècle, un sentiment envahit beaucoup de poètes et écrivains. C´est ce qu´on appelle le « mal du siècle ». L´homme sent qu´il n´a plus une place dans la société. Les poètes et écrivains sentent qu´ils ont une insuffisance à trouver un lieu dans la société. Ceci les conduit donc à être dans un état d´ennui très grand.
C´est ainsi que Jules Laforgue, poètedu XIXème et appartenant au mouvement du Décadentisme, décide d´écrire sur cet état d´ennui féroce qui emmène le poète vers un spleen. Sur Spleen, 1884, le poète raconte le jour d´un homme dans un état d´ennui. Il décrit l´image du monde qu’a l´homme et ce que l’homme sent pendant le spleen.
On se demandera donc, comment le poète nous décrit le spleen ? Et ce qu’il emploi une façonoriginelle ?
Dans une première partie, on observera l´originalité de Jules Laforgue quand il décrit le spleen, pour après observer la description du sujet que celui-ci fait dans cet état.
Cette définition, que fait Laforgue du spleen, est une définition très simple et concrète qui fait voir au lecteur qu’est ce que sent l’homme dans cet état. D’une part, on observe une originalité de Laforgue pourdéfinir le temps du Spleen. Le poète n’a même pas besoin de parler du temps et le lecteur peut savoir le temps que l’homme ressent pendant le spleen. En effet, le rythme du poème transmet au lecteur le temps qui s’écoule pendant un jour du spleen. Par exemple, dans les vers 9 et 13, « Pas de livres parus. Passants bêtes. Personne. » « […] Minuit. Une heure. Ah ! Chacun dort ! », chaque point utilisé aun effet d’être une portion de temps écoulé. Une portion qui semble être éternelle. Également, dans le vers 12, « Je mange, et bâille, et lis, rien ne me passionne… », les virgules on ce même effet. En outre, la séquence des rimes embrasées des deux premiers quatrains et la séquence répétitive des rimes des deux tercets (ABB-ABB) donnent un effet de répétition comme si on revenait toujours à lamême chose. Ceci exprime la sensation du temps s’écoulant. Un temps très long marqué par des longues pauses et accentué par cette sensation de répétition qui allonge plus le temps.
D’autre part, ce spleen est marqué par une atmosphère très sombre. Cependant, la façon dont Jules Laforgue convertit un jour de pluie dans un jour d’ennui et de spleen pour un homme, est très simple est harmonieuse. Parexemple, dans les vers 1, 2, et 3,
« Tout m’ennuie aujourd’hui. J’écarte mon rideau.
En haut ciel gris et rayé d’une éternelle pluie,
En bas la rue où dans un brume de suie »
avec le champ lexical de l’obscurité « gris, sombre, pluie, brume, suie », Laforgue décrit une atmosphère très obscure et même dense grâce à la « brume de suie ». Mais le champ lexical de la lumière « rayé etéternelle », utilisé dans les même vers, fait de l’atmosphère obscure une atmosphère harmonieuse. Jules Laforgue utilise un jour normal, quotidien et lui donne une autre définition pour faire voir au lecteur l’atmosphère du jour quotidien d’un homme dans un état quotidien comme le spleen. En effet, on peut dire, que cet état est quotidien pour le poète. Dans le vers 9, « […] Passants bêtes. Personne. », lepoète voit des bêtes mais pas de personnes. On peut croire que ces « bêtes »sont les personnes qui ne se trouvent pas dans un état de spleen. Le mot « bêtes »aurait donc ici une connotation d’étrange et d’extraordinaire. C’est à dire quelque chose que le poète ne reconnait pas. Pour lui une personne serait quelqu’un qui sent ce qu’il sent et dont il se voit identifié, peut être.

Si on observe levers 12, « Je mange, et baille, et lis rien me passionne… », on voit une accumulation des virgules, des actions et des « et ». Ces accumulations montrent tout ce que fait le poète pour après accentuer l’impossibilité du personnage à sentir ou montrer plaisir ou joie de quelque chose (« rien ne me passionne… »). Aussi dans les vers 10 et 11,
« Des fiacres, de la boue, et l’averse toujours…...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le spleen jean laforgue: commentaire composé
  • Commentaire composé jules laforgue " derniers vers"
  • Commentaire composé "la chanson du petit hypertrophique", jules laforgue
  • Le spleen jules laforgues
  • Commentaire la cigarette Jules Laforgue
  • Commentaire des "spleen"de baudelaire et laforgue
  • Commentaire
  • Commentaire de texte La cigarette jules laforgue

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !