Commentaire composé sur l'intruse de maeterlinck

2561 mots 11 pages
Maeterlinck, chef de file du mouvement symboliste possède un goût prononcé pour la suggestion, le mystère et la mort, thèmes centraux de L’intruse.
C’est dans le cadre d’un vieux château que se déroule l’intrigue d’une famille en proie alternativement à l’angoisse et à un soulagement apparent, face à une situation que l’on comprend progressivement : la mère d’Ursule, Geneviève et Gertrude –non nommées au début- et la fille de l’Aïeul est gravement malade, l’enfant qu’elle a mis au monde est fragile. Il conviendra d’étudier comment cette scène d’exposition met en place des éléments contradictoires qui nourrissent l’attente et le suspense et créent une atmosphère angoissante. La scène d’exposition pose un cadre qui respecte les règles traditionnelles de l’ouverture au théâtre, à savoir la présentation du lieu, du temps et des personnages principaux. Malgré cette apparente analogie avec la scène d’exposition classique, cette ouverture présente des éléments qui s’en détachent : une action déroutante, fondée sur une intrigue énigmatique et angoissante, liée à un désaccord des personnages sur l’interprétation de la situation envisagée. L’action et le mouvement sont loin d’être au centre de l’intrigue, l’immobilisme, l’attente deviennent les principaux ingrédients de cette ouverture qui oscille entre une dialectique du visible et de l’invisible.

I-Une scène d’exposition qui pose un cadre: présentation des lieux, du temps et des personnages principaux

La scène d’exposition semble ne pas déjouer les règles classiques qui la régissent : le spectateur s’imprègne du décor et de l’atmosphère crée par le décor, les éléments temporels et les personnages.

1)L’espace froid et sombre Les didascalies initiales nous renseignent sur le lieu où se déroule l’action : il s’agit d’un « vieux château ». La famille réunie se trouve dans une des salles qui comportent trois portes : une à gauche, une à droite et une masquée dans un angle. Ce qui se cache derrière

en relation

  • La princesse maleine
    10327 mots | 42 pages
  • Symbolisme
    4340 mots | 18 pages
  • le japon et oeuvre nothomb
    48142 mots | 193 pages
  • Fiche de lecture
    87567 mots | 351 pages
  • 28189_تاريخ الأدب الفرنسي
    87433 mots | 350 pages
  • 200 femmes
    52268 mots | 210 pages
  • Histoire de 200 femmes
    54776 mots | 220 pages
  • exposé sous l'orage
    173721 mots | 695 pages
  • Benrt
    213927 mots | 856 pages