Commentaire composé : l’abuseur de séville, tirso de molina

Pages: 10 (2396 mots) Publié le: 11 novembre 2010
Commentaire composé : L’Abuseur de Séville, Tirso de Molina

Acte III « Qui appelle Aminte ? […] Ah ! que tu connais mal l’Abuseur de Séville ! »

Fuyant Séville où sa troisième « burla » s’est terminée par le meurtre du Commandeur, DJ fait irruption dans une noce campagnarde, précédé de Catherinon, ici héraut à la manière antique de la mauvaise nouvelle. C’est aussitôt le désordre etl’inquiétude. DJ prend la place du marié au repas.
Au début de l’acte III, c’est la nuit et nous sommes dans la maison du père de la mariée, Gassenne, A travers le lamento de Batrice, apparaît la stratégie de la conquête de DJ pour « jouir de la chair » d’Aminte en toute impunité. Stratégie poursuivie dans les scènes suivantes, et qui consiste d’une part à écarter l’époux en faisant appel à sonhonneur, d’autre part à obtenir que le père offre sa fille au seigneur Tenorio, en signe d’allégeance. DJ a écarté les obstacles à la séduction par habileté, mais surtout grâce au consensus établi autour des privilèges du seigneur. Reste à obtenir le consentement d’Aminte, la jeune mariée qui, contrairement à Thisbé, n’est pas amoureuse de DJ.
Aucun doute n’effleure cependant DJ dont le monologue à lafois poétique et cynique constitue une rupture avec les menaces de Catherinon et une ouverture à cette étrange scène nocturne où une petite paysanne troque son mari du jour contre un seigneur inconnu la veille. Car, entre le début et la fin de la scène, DJ va conquérir Aminte par une éblouissante technique de beau parleur, de comédien.
Vérité ou mensonge, le discours de DJ s’avère efficace,jouant sur trois registres : sa puissance seigneuriale, son amour et la promesse de mariage. Se dessine le visage ambigu de la première incarnation du mythe : un être asocial, destructeur et profiteur à la fois, expression d’une société en crise et, par ailleurs, venu des profondeurs de représentations mythiques essentiellement chrétiennes.

DJ s’abrite derrière le masque de la parole. Tel est lemode d’action du premier DJ avec les inférieurs, Aminte et Thisbé.
Face à une Aminte trompée dans son attente, menaçante (Allez-vous en ou je crie) et apparemment peu disposée à écouter ce visiteur nocturne qui la prive de son bonheur, le dramaturge a placé un DJ virtuose de la séduction verbale. Cette entreprise, qui s’achève sur un « je suis tienne » d’Aminte, se déroule selon plusieurs phases.D’abord un moment de surprise et de heurt où s’entrechoquent les deux forces en présence, presque à égalité (Qui appelle Aminte ? […] Mon mari va venir). Il est encore douteux que DJ soit écouté et qu’il puisse rester dans la place. La seconde phase, où s’enclenche véritablement le processus de séduction, s’ouvre sur la réplique : Ton mari, c’est moi. Aminte est tombée dans le piège de lacuriosité, du désir de savoir. Elle écoute et répond, ce qui est l’aubaine du suborneur, depuis le mythe d’Eve et du serpent. La scène reprend d’ailleurs le leitmotiv du « écoute ». Un dialogue s’installe donc où la victime manifeste sa fascination en posant des questions. Elle révèle son incapacité à dominer l’échange, à l’infléchir dans un sens qui lui permettrait de repousser DJ. Pire, ces questionsla conduisent tout droit où elle ne voulait pas aller, dans les bras du séducteur. Aminte semblant alors se réveiller (Quel grand mensonge !), DJ entame la troisième phase en un plaidoyer lyrique. Il y expose, sous forme de sophisme, les preuves de la vérité de ses sentiments : il est de rang élevé, il a vu Aminte et il veut l’épouser. Conclusion : une telle persévérance n’est-elle pas une preuvequ’il l’épousera ? Réduite au silence, mais pas encore convaincue, Aminte oppose un argument qui est en même temps le signe de sa défaite, de son désir de changer d’époux : « Si je suis mariée… » L’échange ne lui paraît plus impossible sur le plan des sentiments, seulement sur le plan de la loi. Dans la dernière phase de séduction (Va, donne-moi cette main), DJ utilise le geste et la parole...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire littéraire : Tirso de Molina, L’Abuseur de Séville, Acte I tableau 5
  • commentaire don juan tirso de molina
  • Tirso de molina
  • tirso de molina
  • Comparaison entre l'abuseur de seville de Tirso de Moline et Dom Juan de Molière
  • L'abuseur de séville
  • Moliere vs tirso de molina
  • Le dom juan de tirso de molina

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !