Commentaire confession d'un enfant du siècle

4960 mots 20 pages
Commentaire composé d'un extrait de La Confession d'un enfant du siècle 1.1. Musset depuis « Trois éléments partageaient donc la vie » jusqu'à «de ce spectre moitié momie et moitié fœtus » En 1836 Musset publie son roman La Confession d'un enfant du siècle, roman considéré comme autobiographique. Le dessein de l'auteur était, semble-t-il, de raconter sous forme romanesque son idylle avec George Sand. Ce projet fut contrarié par leur séparation définitive. La rupture modifie ainsi le projet initial du roman et explique en partie que ce dernier porte désormais l'empreinte des déboires sentimentaux de l'auteur, à l'image du héros malheureux Octave. Cependant, si le thème de l'amour éclaire l'ensemble de l'œuvre, l'extrait que nous étudierons et qui se trouve au début du roman, dans le chapitre II, résonne d'avantage comme un incipit démonstratif sur le mal du siècle qui touche la jeunesse française au lendemain de la Révolution française et de l'Empire. L'extrait dresse donc un tableau sociologique d'une génération prisonnière et rongée par la désespérance, autrement appelée « le mal du siècle ». Or, Forte d'un passé glorieux, la jeunesse devrait se réjouir et profiter pleinement d'un temps présent pour se tourner pleine d'espoir vers un futur rempli de perspectives. Pourtant, et là réside le paradoxe, point de gaité dans cet extrait mais plutôt un constat effrayant d'un mal-être mis en perspective avec l'histoire et le temps. Comment l'auteur s'y prend-il alors pour restituer au lecteur que nous sommes, l'inéluctabilité de ce mal-être rendant ainsi impossible d'imaginer une quelconque forme de guérison. Nous nous attacherons à montrer que Musset ancre la cause du mal être dans la tension d'une temporalité qu'il décrit de telle sorte qu'elle soit insupportable à vivre pour la jeunesse. Puis nous verrons que découle naturellement de cette description du temps, un mal être obligeant la jeunesse à vivre dans un état d'angoisse et d'immobilisme profond. Enfin nous

en relation

  • La confession d'un enfant du siecle- commentaire du debut
    2561 mots | 11 pages
  • Commentaire composé la confession d'un enfant du siècle
    1233 mots | 5 pages
  • Commentaire littéraire de "la chasse aux pommes" de jean-jacques rousseau, confessions, livre i
    2999 mots | 12 pages
  • Commentaire de texte- "la chasse aux pommes" rousseau
    658 mots | 3 pages
  • Les confessions
    949 mots | 4 pages
  • Confession d'un enfant du siècle - Alfred de Musset
    1934 mots | 8 pages
  • Quels liens unissent les generations
    1158 mots | 5 pages
  • Le noeud de vipères
    1181 mots | 5 pages
  • Devoir 1E Brouillon
    991 mots | 4 pages
  • Rousseau discours sur les sciences et les arts.d
    25019 mots | 101 pages