Commentaire critique descartes

638 mots 3 pages
COMMENTAIRE CRITIQUE
DESCARTES et sa conception de l’être humain

«Être c’est penser», voilà comment pourrait être grossièrement synthétisée la pensée de René Descartes, fondateur du rationalisme moderne. En effet, Descartes est le premier qui cherchera à fonder sa philosophie comme une science, en affirmant la primauté de la raison sur toute chose, humaine ou animale. Dans son livre, «Discours de la méthode» où il expose sa philosophie, Descartes prône que l’être humain est en fait une substance qui pense et raisonne uniquement. Est-il cependant juste de dire que l’homme n’est en aucun cas un corps?

René Descartes fonde sa pensée sur la souveraineté de la raison individuelle. Selon lui, l’être humain est: «une substance dont toute l’essence ou la nature n’est que de penser et qui, pour être, n’a besoin d’aucun lieu, ni ne dépend d’aucune chose matérielle» . Descartes met aussi en doutes tout ce qui est : Les perceptions sensibles, les connaissances les plus sûres et l’existence du monde extérieur qui peut être confondu avec le rêve. Après avoir douté de tout, il vient à la conclusion qu’il existe 3 vérités : «Je suis». Puisqu’il doute, il pense, donc il existe. La deuxième, qui vient appuyée la première : «Je suis un être qui pense» et la troisième : Dieu existe. Les hommes, imparfaits, ont l’idée de la perfection et de l’infini. C’est donc Dieu qui est à l’origine de cette idée, qu’il a implantée chez les humains. Dernier point, celui de la volonté. Descartes associe la volonté à la liberté, affirmant que la volonté non contrainte et guider par la raison est l’authentique vérité, la liberté vraie.

Selon Descartes, l’homme ne serait rien d’autre qu’une substance dont la nature n’est que de penser. Donc, l’homme n’est pas son corps, il possède un corps, qui est une sorte de prison pour l’esprit. Or, l’âme vie et s’exprime au travers de se corps. Descartes affirme que la liberté réside dans la raison donc la pensée mais sommes-nous vraiment libres si

en relation

  • Commentaire critique sur descartes
    554 mots | 3 pages
  • É'é"'é
    1198 mots | 5 pages
  • thhhg,
    2160 mots | 9 pages
  • Méditation physique
    1093 mots | 5 pages
  • Descartes
    2715 mots | 11 pages
  • Bachelard, le cogito et les rêves
    2117 mots | 9 pages
  • Bibliographie pour terminales
    2351 mots | 10 pages
  • La solution des pingoung
    6703 mots | 27 pages
  • L'islement
    4661 mots | 19 pages
  • La conscience.doc
    770 mots | 4 pages