Commentaire de "de la démocratie en amérique", tocqueville

Pages: 6 (1338 mots) Publié le: 7 février 2012
Dans ce document, extrait de l’essai « De la démocratie en Amérique » paru en 1840, Tocqueville exprime le fait que, selon lui, la démocratie pourrait dévier vers un pouvoir d’idéologie antagoniste à savoir le despotisme. Sachons que la démocratie se définit comme LE régime démocratique dans le quel le peuple est souverain. C’est là que se trouve tout le paradoxe : comment la démocratie, enprincipe étudiée pour garantir liberté et droits aux citoyens, peut elle aboutir à un pouvoir despotique privant les hommes de tout esprit critique ? Pour répondre à cette question, l’auteur met en évidence un procédé qui s’articule en quatre étapes : tout d’abord le repli de l’individu sur ses propres préoccupations personnelles, puis l’instauration d’une tutelle destinée à conforter les hommes danscet individualisme ; enfin, il décrit comment ce pouvoir tutélaire se transforme en pouvoir despotique, et la finalité qui se traduit par un peuple réduit à l’état de « troupeau d’animaux timides et industrieux », comme le dit lui-même Tocqueville. Nous analyserons comment ces quatre points afin de répondre à la question posée.

Tocqueville commence tout d’abord par énoncer comment le replide l’individu sur lui-même le désintéresserait de la politique et du bien commun. C’est selon lui la première phase de la dégénérescence de la démocratie, car chacun campe sur ses propres positions. Comment, dans un régime politique qui donne la parole aux principaux intéressés pour satisfaire le besoin du plus grand nombre, les hommes peuvent-ils être divisés ? On peut penser que l’homme, deprime abord sociable, est naturellement égoïste et pense avant tout à sa survie et à son confort. Cet aspect de sa personnalité aurait alors été refoulé du fait qu’un souverain exerce un pouvoir sur lui, le forçant à s’unir avec ses semblables dans la servitude. Dans ce cas, la démocratie aurait l’effet inverse de ce pourquoi elle à été instaurée : au lieu d’unir le peuple dans la prise de décisionspour gouverner la nation, elle le divise, faute de souverain. Pensant tout d’abord être les mieux placés pour prendre des décisions qui les concernent, les hommes seraient unis dans un premier temps ; puis chacun essayerait d’y mettre du sien et de revendiquer ses propres intérêts : « chacun d’eux, retiré à l’écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres » ; sauf qu’il serait en effetimpossible d’écouter chaque voix. La finalité consisterait en un repli sur soi de la part de chaque individu et une perte de vue des enjeux politiques, comme le dit Tocqueville « s’il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu’il n’a plus de patrie ».
La deuxième étape de l’instauration d’un pouvoir despotique selon Tocqueville serait l’avènement d’un « pouvoir immense ettutélaire ». Il décrit un pouvoir en apparence bienveillant qui conforte les individus dans leur égoïsme, les maintenant dans une certaine forme d’insouciance : « il aime que les citoyens se réjouissent, pourvu qu’ils ne songent qu’à se réjouir ». Cela nous amène à nous poser la question suivante : Comment ce pouvoir parvient-il à enjuguer les citoyens ? L’auteur évoque ici un pouvoir qui pourvoit auxmoindres attentes des hommes, comme une autorité paternelle, et qui se veut être la seule source de leur bien-être : « il travaille volontiers à leur bonheur ; mais il veut en être l’unique agent et le seul arbitre ». Comme le précise Tocqueville, il s’agit d’un pouvoir omniprésent, omnipotent dans la vie de chacun des citoyens. Complus dans leur égoïsme, ces derniers vont alors perdre de vue lesenjeux politiques et se reposer sur cette tutelle. Celle-ci va donc exercer un contrôle total sur les individus en se rendant indispensable : « il pourvoit à leur sécurité, prévoit et assure leurs besoins, facilite leur plaisirs, conduit leurs principales affaires, dirige leur industrie, règle leurs successions, divise leurs héritages ». Les citoyens n’ont même plus besoin de penser par...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire d'alexis de tocqueville, "de la démocratie en amérique"
  • Commentaire de texte "de la démocratie en amérique" 1848 alexis de tocqueville
  • Commentaire De la Démocratie en Amérique, Alexis de Tocqueville, 1840
  • Commentaire de texte: de la démocratie en amérique, alexis de tocqueville
  • Démocratie en amérique, tocqueville
  • La démocratie en amerique tocqueville
  • Alexis de tocqueville de la démocratie en amérique
  • Alexis de tocqueville, de la démocratie en amérique.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !