commentaire de francais

264 mots 2 pages
Le Cid, tragi-comédie de Pierre Corneille jouée pour la première fois en 1637, raconte comment Don Rodrigue, jeune, noble de la cour d'Espagne et amant de Chimène, se voit contraint de faire un choix. Rodrigue, dans l'acte 1 scène 6, vient de s'entretenir avec son père, Don Diègue. Il lui apprend qu'il a été terriblement humilié par le père de Chimène. Il demande donc a son fils de le venger. D'une part nous verrons le dilemme Cornélien de Rodrigue, d'autre part nous étudierons la résolution du conflit .

Tout d'abord, Rodrigue fait un monologue, il doit choisir entre amour et honneur. Dans ce texte on peut savoir que l'amour qu'il porte envers Chimène est très fort. On le remarque grâce au champ lexical de l'amour très développé : « amour » vers 12, « aimable » vers 22, « amoureuse » vers 26 et « bonheur » vers 27. Rodrigue dans la quatrième strophe insiste sur son choix qui se porte pour Chimène comme on peut le voir au vers 39 et 40 « Allons, mon âme ; et puisqu'il faut mourir, Mourons du moins sans offenser Chimène ». Le choix de Rodrigue est très vite repoussé pour laisser place aux deux dernières strophes qui insiste sur le fait que Rodrigue change d'avis très rapidement et qu'il décide de porter son choix envers l'honneur en respectant sa maison. On peut donc relever le champ lexical de l'honneur qui, lui aussi, est nettement développé : « noble » vers 22, « gloire » vers 23, « indigne » vers 24 et « honneur » répété trois fois vers 12, 44 et 49 montre que son honneur et celui de son père compte beaucoup a ses

en relation

  • commentaire en français
    513 mots | 3 pages
  • Commentaire de francais
    2622 mots | 11 pages
  • commentaire français
    1157 mots | 5 pages
  • Commentaire de Français
    570 mots | 3 pages
  • Commentaire Francais
    857 mots | 4 pages
  • Commentaire français
    1530 mots | 7 pages
  • Commentaire de français
    813 mots | 4 pages
  • Commentaire de francais
    856 mots | 4 pages
  • Commentaire francais
    350 mots | 2 pages
  • Commentaire français
    317 mots | 2 pages