Commentaire de la jeune veuve par A.N.

1104 mots 5 pages
Introduction
La Jeune Veuve est une fable située dans le sixième livre des Fables de La Fontaine, un fabuliste du XVIIème siècle, qui dans ses fables critiquait souvent la cour et la société de l’époque. La Jeune Veuve reprend l'intrigue d'une femme qui jure fidélité à son mari défunt et qui ne s'y tiendra pas du tout. Le texte est une éloge du temps, mais aussi une éloge de la vie. Tels seront les axes de lecture autour desquelles le commentaire sera organisé

La Jeune Veuve
1

5

10

15

20

25

30

35

40

45 La perte d'un époux ne va point sans soupirs.
On fait beaucoup de bruit, et puis on se console.
Sur les ailes du Temps la tristesse s'envole ;
Le Temps ramène les plaisirs.
Entre la Veuve d'une année
Et la veuve d'une journée
La différence est grande : on ne croirait jamais
Que ce fût la même personne.
L'une fait fuir les gens, et l'autre a mille attraits.
Aux soupirs vrais ou faux celle-là s'abandonne ;
C'est toujours même note et pareil entretien :
On dit qu'on est inconsolable ;
On le dit, mais il n'en est rien,
Comme on verra par cette Fable,
Ou plutôt par la vérité.

L'Epoux d'une jeune beauté
Partait pour l'autre monde. A ses côtés sa femme
Lui criait : « Attends-moi, je te suis ; et mon âme,
Aussi bien que la tienne, est prête à s'envoler. »
Le Mari fait seul le voyage.
La Belle avait un père, homme prudent et sage :
Il laissa le torrent couler.
A la fin, pour la consoler,
« Ma fille, lui dit-il, c'est trop verser de larmes :
Qu'a besoin le défunt que vous noyiez vos charmes ?
Puisqu'il est des vivants, ne songez plus aux morts.
Je ne dis pas que tout à l'heure
Une condition meilleure
Change en des noces ces transports ;
Mais, après certain temps, souffrez qu'on vous propose
Un époux beau, bien fait, jeune, et tout autre chose
Que le défunt.- Ah ! dit-elle aussitôt,
Un Cloître est l'époux qu'il me faut. »
Le père lui laissa

en relation

  • La vie de couple à l'époque de trajan
    6225 mots | 25 pages
  • Esclavage
    18121 mots | 73 pages
  • Fiscalité immobilière sicav et scpi
    32069 mots | 129 pages
  • Des pions sur l'échiquier
    125232 mots | 501 pages
  • Société commerciale
    193465 mots | 774 pages