Commentaire de la séance de la flagellation

1944 mots 8 pages
Dès le XVIème siècle, les Parlements, corps de justice souverains, émanations de la Cour du roi dont les attributions – purement judiciaires à l’origine- ont tendu progressivement à gagner le domaine politique, et ont par conséquent ont gêné l’autorité royale. Louis XIV avait réussit à les maîtriser, mais à sa mort, le Duc d’Orléans, alors régent, rétablit les droits des Parlements pour obtenir l'absolutisme royal dont il avait privé par le testament du défunt roi.
Cependant l’opposition des parlementaires au pouvoir royal ne va cesser de croître et de s’aggraver grâce à leur droit d'enregistrement et de remontrances. En effet, ils ont acquis un certain pouvoir réglementaire. Le parlement enregistre donc les lois. Par là, il s'assure que le texte envoyé par le Roi est bien compatible avec les lois en vigueur. Il a aussi le devoir envers le Roi d'émettre des remontrances. On entend par là que le parlement a la possibilité de montrer au roi les inconvénients du texte envoyé. Les parlements vont ainsi être les éléments d'obstruction à toutes les réformes que les futurs rois voudront tenter. Ils vont être les investigateurs d'une révolution qui les mènera à leur perte.
Cette révolte parlementaire prendra tout son sens sous le règne de Louis XV. Durant son règne, il sera soumis à une guerre incessante entre les ministres du Roi et les parlementaires sur les problèmes religieux, administratifs et financiers (impôts) ou proprement judiciaires. Les parlements refusent d'enregistrer les décisions royales et le processus des remontrances recommence avec toutes ses lenteurs et ses démonstrations. Après de nombreux conflits, Louis XV qui est entré en fonction en février 1723 décide de mettre un terme à l'opposition constante des parlements en se rendant, à l'improviste au Parlement de Paris le 3 mars 1766 pour rappeler aux parlementaires, en un lit de justice préparé collectivement par un maître des requêtes, Calonne et par le conseiller d'État Gilbert de Voisins, son

en relation

  • Histoire du droit : commentaire de texte de la séance de la flagellation
    1633 mots | 7 pages
  • Philo
    792 mots | 4 pages
  • Remontrance de louis xv au parlement de paris
    1543 mots | 7 pages
  • Commenatire de texte séance de la flagellation
    1642 mots | 7 pages
  • Commentaire du discours de flagellation
    1165 mots | 5 pages
  • Meaupou
    557 mots | 3 pages
  • Les parlements d'ancien régime, un contre-pouvoir?
    3311 mots | 14 pages
  • Discours de la flagellation
    1757 mots | 8 pages
  • Français
    6373 mots | 26 pages
  • Fiche P Dagogique Candide Ou L Optimisme
    6258 mots | 26 pages