Commentaire de la thèse de walter benjamin sur l’art (en plan détaillé)

Pages: 5 (1119 mots) Publié le: 11 novembre 2010
Commentaire de la thèse de Walter Benjamin sur l’art (en plan détaillé)

Walter benjamin, se demande dans ce texte comment à évoluer la valeur intrinsèque de l’art à travers les époques. Il remarque que dans son origine l’art est voué au culte, dégage une certaine aura, de part son unicité, sa rareté et observe qu’avec les siècles et le phénomène de reproduction massive en sous-ensemble,l’art va perdre sa valeur de culte, pour prendre une valeur d’exposition. Il construit donc sa thèse autour de cette valeur de l’art évoluant, changeant avec l’apparition des nouveaux moyens techniques des sociétés, changeants les façons de voir et les perspectives.
Dans un premier temps, nous allons suivre les arguments de Walter quant à sa thèse de l’évolution de la valeur de l’art sur lapopulation, puis que cette vision peu toutefois être remis en cause.

I. La valeur de l’art, une situation instable au fil des époques.

1. L’art dans un premier temps fut mis en avant de par son effet authentique, sa rareté. Lui permettant d’avoir un culte autour de lui, la plupart du temps dans les religions. Elles ont plus d’importance dans ce qu’elle dégage que dans ce qu’elles représententet ce grâce à leurs aspect unique.
Exemple : Les peintures de Michel-Ange dans la chapelle Sixtine, lors de sa création ne pouvait pas être reproduit et faisait d’elle une œuvre unique qu’on ne pouvait voir que sur place et donc constater cet aspect religieux qu’elle dégageait et cet effet d’unique que tout le monde ne peut pas voir. Ou encore la statut de la déesse Athéna en Grèce nepouvant ne pas être vu très facilement dégageait une certaines authenticité vouant au culte, malgré qu’on ait jamais eu l’occasion de la voir.

2. Avec le temps, art et culte, ont connu moins d’attachement, permettant à partir de la de pouvoir les déplacer, les exposer, les montrer au monde. A partir de la il y a déjà perte d’authenticité, d’une certaine aura. Jusqu'à un certains point oucertaines œuvres doivent être caché pour garder cet effet cultuelle. De plus les œuvres d’art deviennent au fil du temps, de plus en plus facilement déplaçable les permettant d’être vu ici et la.
Exemple : certaines statuts grecs se sont vu exposer dans des musées pour les montrer au grand public. Mais on pourra plus facilement accéder aux tableaux qu’aux fresques sur les mûrspréhistoriques.

3. Il montre que les œuvres perdent leurs valeurs cultuelles. La nature même de l’œuvre n’est plus la même. Il explique cela par la massification de sa reproduction en un nombre infinis de sous-ensembles, reproductions. Toutes les œuvres d’arts sont accessibles et peuvent être regardé, plus d’aura autour de ces œuvres. On va voir apparaître un phénomène d’exposition, ou l’on va pluss’attarder sur l’œuvre en elle-même puisque tout le monde va pouvoir la voir, son effet « magique » va s’estomper.
Exemple : Les icônes qu'on voyait, par exemple, dans les églises orthodoxes, où l'emplacement et la vibration de l'œuvre étaient uniques, propres à une communication mystique, et bien les techniques de reproduction de masse, notamment l'imprimerie et la photographie, onentrainé l’effacement de cet effet, de ce jeu de culte.

4. Les anciennes œuvres cultuelles, ne sont plus voués au culte et on voit l’apparition de nouvelles fonctions vis-à-vis de l’œuvre, la nature de l’œuvre n’est plus la même, elle n’apporte plus les même effets, les même fonctions.
Exemple : l’art préhistorique qui dans temps avait un effet magique, aujourd’hui avec les photos de cesœuvres, et bien on va s’attarder sur sa représentation, sont aspect et il n’y aura plus aucun effet relevé en voyant ces œuvres.

II. La thèse de Walter connaît certaines limites.

1. Walter dit que le culte part avec l’effet d’exposition. Néanmoins, dans certaines religions, ou pour de grandes œuvres sa reproduction ne va pas enlever son effet sur la personne, lorsque celle-ci à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Plan détaillé de commentaire de montaigne
  • Plan détaillé du commentaire littéraire
  • Walter benjamin
  • Walter Benjamin
  • Flexibilité et épargne plan détaillé et commentaire
  • Plan détaillé commentaire composé polyeucte
  • Plan détaillé commentaire d'arrêt perreux
  • Plan détaillé commentaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !