Commentaire de littérature comparée beloved

2382 mots 10 pages
TD DE LITTERATURE COMPAREE :

DEVOIR MAISON SUR « HÔTES ET PARASITES »

Commentaire composé :

Toni Morrison, Beloved ; début de la page 95, « Beloved luisait… » à la page 99,
« […] Comme ça, je pourrai veiller sur toi. ». Vous ferez un commentaire composé de ce passage.

Ce passage se situe au début du roman Beloved, de Toni Morrison, roman américain. Basée sur la réalité et sur une histoire vraie, le narrateur nous raconte dans cet ouvrage celle de Seth, une ancienne esclave évadée qui tua sa très jeune fille pour la protéger de la servitude. Vivant seule avec sa fille Denver, quelques années après la guerre de Sécession, elles se voient toutes deux hantées par la présence fantomatique de cet enfant, Beloved, qui « vit » comme un parasite à leur côté, sous leur toit, ravivant sans cesse la culpabilité de sa mère.
L’extrait proposé nous dépeint alors une scène dans laquelle ce fantôme est donc présent, arrivé il y a peu. L’idée générale du texte est donc la présence du parasite, et la question à se poser est qu’est-ce que cela provoque ?
Ce passage est à étudier en trois temps ; nous verrons tout d’abord comment passe-t-on de l’étrangeté à la présence de Beloved à la banalité de sa présence à la fin du texte, comment l’évolution est-elle intégrée ds le texte, puis la présence de digressions dans le style d’écriture, et enfin comment l’auteur décrit l’humanisation du fantôme.

Beloved est tout d’abord une intruse, qui devient peu à peu, au fil du texte, un membre de la famille.
C’est une chose étrange. Etrangeté décrite rapidement, au tout début, avec des termes particuliers, caractéristiques ; « luisait », « fourbie et luisante », « la luisance de Beloved était si intense… ». Mais même si la luisance du personnage revient très souvent, le narrateur nous signale très vite qu’elle est vue ainsi uniquement par les hommes, et est alors présentée comme une excitation sexuelle par Paul D (« Sûrement les femmes sentent,

en relation

  • La France au 18ème siècle
    12518 mots | 51 pages
  • La couleur pourpre alice walker
    9013 mots | 37 pages
  • Le meilleur des mondes
    37387 mots | 150 pages
  • La rochefoucauld
    130475 mots | 522 pages
  • Louise labé ou la lyre humaniste
    38644 mots | 155 pages
  • Avis de recrutement
    118372 mots | 474 pages
  • After 1
    181408 mots | 726 pages
  • La presse gratuite
    72505 mots | 291 pages
  • Vues mais non entendues
    94480 mots | 378 pages
  • finance
    116444 mots | 466 pages