Commentaire de makrem abes.pdf

640 mots 3 pages
COMMENTAIRE D’UN TEXTE ARABE ET TRADUCTION TOTALE OU PARTIELLE DE CE TEXTE ÉPREUVE COMMUNE : ÉCRIT Houda Ayoub, Makram Abes

Coefficient : 3 ; Durée : 6 heures Le jury se réjouit cette année de l'augmentation considérable du nombre de candidats au concours ayant choisi l'option arabe (6 candidats) mais regrette qu'aucun arabisant n'ait pu faire partie de la promotion de 2010. Malgré de bonnes notes dans les deux exercices de spécialité pour certaines copies, les échecs en tronc commun ont été rédhibitoires. Mais le bilan reste globalement encourageant puisqu'il traduit l'augmentation des candidats à l'ENS de Lyon, et la possibilité de répéter l’exploit de 2009 qui a vu l’intégration de deux élèves arabisants d’un seul coup. Nous exhortons donc les futurs candidats à continuer à travailler leur spécialité tout en accordant l’intérêt et le temps qu’il faut aux autres matières.

Notes obtenues : 04; 07; 10; 12.5; 13; 14; 19. Tiré de l'une des œuvres du célèbre romancier, dramaturge et essayiste égyptien Tawfîq al-Hakîm (1898-1987), le texte proposé au commentaire et à la traduction en 2010 aborde la question du rapport entre les civilisations orientales et occidentales. Bien que le sujet relève de l’histoire des idées, il offre aux candidats la possibilité de montrer toute l’étendue de leur culture littéraire générale, l’objectif étant non pas de résoudre des questions difficiles dont débattent depuis longtemps les historiens et les philosophes, mais plutôt de s’exprimer et de s’interroger sur un sujet qui est au cœur de la culture arabe depuis le XIXe siècle, particulièrement de la période dite de la Nahda (Renaissance). Le texte de T. al-Hakîm est, sous ce rapport, exemplaire : non seulement il propose une approche sereine, humaniste et dépassionnée de la question, mais il offre en même temps la possibilité de discuter certains points, et de les mettre à l’épreuve d’une actualité qui a tendance à promouvoir l’idée de l’impossibilité de liens, d’échanges ou de

en relation