Commentaire de texte du proces verbal de la promesse de sacre de philippe 1 er ( 1059) la palingénésie de l institution royale

Pages: 9 (2021 mots) Publié le: 15 février 2012
INTRODUCTION :
Le texte dont nous avons connaissance est le proces verbal du sacre de Philippe 1 er, futur roi de France. Ainsi, nous avons le récit de la cérémonie sous la forme originale d un proces verbal. Il ne s agit pas d un ordo liturgique comme le mot sacre nous le laisse entendre mais bien d un recit. Il s agit d un rapport du sacre de 1059 qui décrit de manière détaillé toute laliturgie du sacre royal ainsi que l énumération de toutes les personnes présentes; n est pas mentionné le moment clé du sacre qu est l onction.
Selon le document, le sacre a eu lieu en l an 1059 en la cathédrale de Reims, lieu de tous les sacres des rois de France de CLOVIS en 496 jusqu a CHARLES X en 1825.Il faut savoir que 1059 correspond à l " an de l Incarnation". Le sacre a eu lieu durant laPentecote, ce qui est symbolique car dans les Actes des Apotres dans le Nouveau Testament, les disciples de Jesus réunis à Jérusalem recoivent l esprit saint sous la forme de langues de feu. Inspirés par le feu, ils sortent de la ville precher dans toutes les langues. De fait, par analogie, le roi est atteint par cet Esprit Saint.
Nous n avons aucune indication de l auteur ni meme de la dateprécise de la rédaction de l acte. Ce document est doté de nombreux détails qui plonge le lecteur au sein de la liturgie de ses réalités et de ses enjeux. Par ailleurs, nous n avons pas le but ni meme le destinataire de ce procès-verbal. Mais nous pouvons tout de meme affirmer que l acte du sacre est contemporain du moins récent vu le nombre de détails sur la cérémonie. Il semblerait que l auteur soitGervais du Chateau du Loir, qui fut l archeveque de Reims. Il fut aristocrate de naissance et marqua son époque pour sa belle carrière ecclesiastique en étant eveque du Mans des 1036 puis archeveque de Reims en 1055. Il serait né vers 1007, et serait décédé en 1067, date a laquelle Philippe 1 er atteint la majorité.
Il est important de préciser l age de Philippe 1er, au moment du sacre, il nétait agé que de 7 ans. Il est sacre du vivant de son père, on parle donc d un sacre par anticipation tout comme son propre père Henri 1 er et son grand père Robert 2 le Pieux. Les carolingiens avaient pour habitude d associer leurs héritiers au trone, les capetiens s inspirent de cette tradition pour s assurer d une certaine pérennité et s inscrire dans une certaine continuité. Cette pratiqueinstalle définitivement le caractère héreditaire de la royauté en faisant passer sa dimension élective ( l electio) au second plan mais qui perdure avec le systeme d acclamation.
En définitive, nous verrons la force symbolique du sacre comme un gage de la puissance ecclesiastique ( I) avec le descriptif su sacre ( A) et la fonction du sacre comme etant un echange de bons procedes (B). Nous verronsque le proces verbal a une dimension politique (II) avec les prémices de l autorité royale (A) de plus, le texte a une visee avant tout politique (B).

I) Le sacre: gage d une puissance ecclesiastique et d une grande force symbolique
Le sacre fut magnifié dans sa signification car le roi une fois sacré avait des conditions à remplir vis a vis de l Eglise et elle meme avait à proteger le roi etson royaume (B) mais aussi dans ses rites car le sacre est une cérémonie pleine de symboliques (A).

A) Le sacre: description de la cérémonie

Tout d abord, le sacre a lieu dans l eglise Notre Dame à Reims, l archeveque apres avoir dit la messe et lu la lecture de l épitre, il se retourne vers le futur roi pour lui exposer le symbole de la foi catholique et lui demander s il y croyait et sil etait disposé a la defendre. En attendant sa réponse affirmative, la professio qui est la formule du serment royal lui est apportée. De cette professio, nait deux promesses; l une envers l eglise l autre envers le peuple. Vis a vis de l eglise, le roi promettait de respecter les privileges des ecclesiastiques et de défendre l eglise. Vis a vis du peuple, il leur promettait de les maintenir...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire le sacre de philippe ier
  • Le sacre de philippe ier, 23 mai 1059
  • Commentaire du texte de robespierre sur le véto royal
  • Commentaire de texte sacre des rois de france
  • Commentaire du 1 er prêche de paneloux
  • Le procès-verbal
  • Evaluation commentaire de texte n 1 1
  • Commentaire de texte 1

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !