Commentaire de texte : gaius, institutes

368 mots 2 pages
Commentaire de texte : Gaius, Institutes
Cet œuvre, extrait de « Institute » écrit au IIème siècle est le principal ouvrage connu de Gaius, c’est un ouvrage destiné à l'enseignement. Ce manuel correspond à une année d'études dans la formation de futurs juristes. Il obtint un succès considérable en raison de la rationalité de sa présentation. Le texte fait partie de son introduction consacré aux sources du droit. Dans ce texte, Gaius présente les différentes sources du droit romains qui sont aux nombres de six : les lois, les plébiscites, les sénatus-consultes, les constitutions impériales, les édits émanant de ceux qui ont le droit de prendre des édits et les réponses des prudents. Grace à ce processus d’enrichissement du droit, celui-ci devint très complet. Dans ce texte, on peut distinguer deux acteurs de cet enrichissement : le peuple et le gouvernement. Dans quelle mesure, le peuple, comme le gouvernement, a-t-il le devoir de compléter au fil de l’histoire ces différentes sources du droit ? Si dans un premier temps, le gouvernement a un pouvoir absolu de créer le droit, on note aussi que ce n’est rien sans la contribution de la population pour enrichir le droit. I. un gouvernement, un devoir de fonder le droit
A. le Sénat
Devoir de régir la société, établir des lois qui ne portent pas forcement sur un sujet précis mais qui oriente le peuple vers une société structuré imposé par le roi.
Devoir d’opposition lors d’abus du peuple, éviter ainsi la tyrannie de la majorité.
B. l’empereur
Pouvoir absolue, devoir de prononcer les fondements absolue du droit.
Prononce les lois absolus afin de laisser la population aménager le droit a leurs images dans les limites imposé par l’empereur.
II. une population, un devoir de compléter le droit
A. le peuple, la Plèbe
Peuple citoyens avec patriciens
Plèbe citoyens sans patriciens
Le peuple accompagné de la Plèbe se doit

en relation

  • Commentaire de texte Institutes, Gaius
    2368 mots | 10 pages
  • Gaius
    1281 mots | 6 pages
  • Histoire du droit
    333 mots | 2 pages
  • Les compilations justiniennes
    1374 mots | 6 pages
  • Commentaire de textes l'intégration des provinciaux dans l'empire romain
    7068 mots | 29 pages
  • commentaire de texte des préfaces de Justinien
    1539 mots | 7 pages
  • Préambule des institutes de justinien
    2012 mots | 9 pages
  • Gaius Institutes
    2805 mots | 12 pages
  • Droit
    945 mots | 4 pages
  • Commentaire institutes
    1494 mots | 6 pages