Commentaire de texte Lettre commune des 5 partis communistes de la conférence de Varsovie au Comité central du PCT (15 juillet 1968)

2695 mots 11 pages
Commentaire de texte
Lettre commune des 5 partis communistes de la conférence de Varsovie au Comité central du PCT (15 juillet 1968)

Ce texte est une lettre commune des 5 partis communistes de la conférence de Varsovie, à savoir les partis communistes de l'URSS, de la RDA, de la Hongrie, de la Pologne et de la Bulgarie, concernant le Printemps de Prague et la menace que constitue celui-ci aux yeux du bloc soviétique.
Cette lettre est rédigée le 15 juillet 1968, lors de la réunion des dirigeants des pays socialistes.
Le contexte international est celui de la Guerre Froide mais le monde est entré dans la détente. En URSS, Brejnev a succédé à Krouchtchev, il met fin au processus de déstalinisation dans les pays frères.
Les 2 Grands doivent faire face à de nombreuses contestations et notamment internes. Aux Etats-Unis, c'est le mouvement hippie qui dénonce la guerre au Vietnam.
L'URSS ne fait pas exception puisque la Tchécoslovaquie connaît le Printemps de Prague, vague mouvement de réformes instauré par Dubcek qui cherche à mettre en place un « socialisme à visage humain ».
Mais pour le bloc soviétique et plus précisément le Pacte de Varsovie, le Printemps de Prague est perçu comme une menace remettant en cause les principes fondateurs du modèle soviétique et fragilisant l'alliance des pays frères et par là-même la puissance du bloc soviétique face à l'impérialisme américain. Cette lettre est donc l'occasion de réaffirmer la condamnation ferme des 5 partis communistes de la conférence de Varsovie à l'égard du Printemps de Prague, etde justifier la future intervention des chars du Pacte de Varsovie dans la nuit du 20 au 21 août 1968. Dans un contexte plus large, le texte permet aussi de réaffirmer les valeurs du socialisme face à l'impérialisme américain et de prôner l'union plus que jamais nécessaire des pays frères.

En quoi cette lettre, en présentant le Printemps de Prague comme une réelle menace pour le bloc soviétique, est-elle un moyen de

en relation

  • la colonisation européenne en afrique et en asie
    161188 mots | 645 pages