Commentaire de texte: petite digression, voltaire

552 mots 3 pages
Français

Commentaire de texte: Petite digression

Support: Petite digression, Voltaire
Sujet: Comment Voltaire parvient-il à instruire et divertir ses lecteurs ?

Les philosophes des lumières ont pour but au travers de leurs écrits de dénoncer toutes formes d'atteinte aux droits de l'homme.

Comment Voltaire, à travers une petite histoire, parvient-il à instruire et divertir ses lecteur ?

I) Un conte

Le rythme très rapide du récit ainsi que l’absurdité de l’histoire en font un texte plaisant. En deux phrases, l’élément perturbateur (l. 8 à 11) est annoncé. La ponctuation, très présente, et l’enchaînement des verbes au passé simple créent une accélération. Cet effet d’accélération du récit se traduit aussi par des phrases très courtes qui permettent ainsi d’accentuer le côté répétitif de l’action. « Nouvelles plaintes de la part de la communauté. Le dictateur entra en fureur, les autres aveugles aussi. »
Tout cela est contraire à la situation initiale et finale qui sont dépeintes à l’aide de phrases plus allongées et plus fluides. Chacune des différentes étapes du récit s’enchaîne de manière rapide, sans connecteur logique pour les reliées entre elles, elles se succèdent simplement. Ce conte philosophique à valeur d’apologue est effectivement un récit (présence d’imparfait et de passé simple) narratif court et plaisant qui met en scène une situation absurde et des personnages fictifs.

Voltaire insiste sur l’absurdité de cette situation en juxtaposant ces deux phrases « Le dictateur, pour les apaiser, rendit un arrêt par lequel tous les habits étaient rouges. Il n’y avait pas un habit rouge au Quinze Vingt.». Voltaire fait preuve d'ironie et nous offre un regard moqueur. On comprend bien que l’auteur émet un jugement. Il emploie un vocabulaire très subjectif, cette phrase montre bien le parti pris de l’auteur. Ce texte est d'abord un apologue, un récit court et plaisant, mettant en scène des personnages de fiction, qui a une visée pédagogique,

en relation

  • Voltaire critique le fanatisme religieux et le manque d'esprit critique
    1045 mots | 5 pages
  • Le conte philosophique
    1569 mots | 7 pages
  • Questions de corpus + commentaire composé
    2509 mots | 11 pages
  • Volatire + corpus
    1324 mots | 6 pages
  • Candide de voltaire
    7249 mots | 29 pages
  • L'aventure idienne
    2901 mots | 12 pages
  • En quoi jacques le fataliste est-il un anti-roman
    1818 mots | 8 pages
  • Diderot
    3010 mots | 13 pages
  • Aventure indienne
    3599 mots | 15 pages
  • Diderot
    7692 mots | 31 pages